L'Islande annonce un boycott diplomatique de la Coupe du Monde de football en Russie

- Avec AFP

L'Islande annonce un boycott diplomatique de la Coupe du Monde de football en Russie© FRANCK FIFE Source: AFP
Le stade Krestovski, à Saint-Petersbourg (image d'illustration)

Si, ce 26 mars, dans le cadre de l'affaire Skripal, 21 Etats occidentaux ont décidé d'expulser plus de 100 diplomates russes, l'Islande a usé d'une autre méthode pour s'en prendre à Moscou : boycotter diplomatiquement le Mondial en Russie.

Emboîtant le pays au Royaume-Uni, qui accuse Moscou d'être à l'origine de l'empoisonnement de l'ex-agent double russe Sergueï Skripal, l’Islande a annoncé le 26 mars un boycott diplomatique de la Coupe du monde de football, organisée du 14 juin au 15 juillet prochain en Russie.

«Parmi les mesures prises par l'Islande se trouve le report de tout dialogue bilatéral de haut niveau avec les autorités russes. Par conséquent, les responsables islandais n'assisteront pas à la Coupe du monde de la FIFA en Russie cet été», a fait savoir le ministère islandais des Affaires étrangères dans un communiqué. Le gouvernement islandais a également exhorté Moscou à donner des «réponses claires» au Royaume-Uni, où Sergueï Skripal et sa fille ont été empoisonnés par un gaz innervant. 

Cette annonce a été faite par Reykjavik alors que 16 pays de l'Union européenne (UE), ainsi que les Etats-Unis, le Canada, l'Ukraine, l'Albanie et la Norvège, ont annoncé l'expulsion de plus de cent diplomates russes de leurs territoires. Ces Etats apportent ainsi leur soutien à Londres, qui considère Moscou «coupable» de l'empoisonnement de Sergueï Skripal – sans avoir jusqu'alors apporté d’éléments probants à ces allégations, et alors que la Russie dément formellement avoir ciblé son ancien agent. «Tous les alliés et partenaires les plus proches de l'Islande ont décidé de prendre des mesures contre la Russie dans le sillage de l'attaque de Salisbury», a relevé le gouvernement islandais.

Membre de l'alliance militaire atlantique OTAN mais pas de l'UE, l'Islande s'est auparavant associée aux sanctions de Bruxelles contre la Russie liées au dossier ukrainien. En représailles, Moscou applique un embargo sur les exportations alimentaires de l'UE, étendu à l'Islande. Un coup dur pour l'île de l'Atlantique nord, car la Russie absorbait 40% des exportations islandaises de maquereau avant les sanctions. 

Le Mondial de Russie est très attendu des supporters islandais : il s'agit de la première qualification de l'histoire du pays à une phase finale de la Coupe du monde de foot. En 2016, l'Islande s'était hissée en quarts de finale de l'Euro-2016 de football mais avait été battue par la France (5-2).

Le Royaume-Uni, de son côté, avait annoncé le 14 mars un boycott de la prochaine Coupe du monde en Russie par les membres du gouvernement et de la famille royale britanniques.

Lire aussi : «Comme Hitler» : quand Boris Johnson compare la coupe du monde en Russie... aux JO nazis de Berlin

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.