La France se donne six mois pour contourner les sanctions américaines en Russie

- Avec AFP

La France se donne six mois pour contourner les sanctions américaines en Russie Source: AFP
Conférence de presse conjointe du ministre français de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire (à gauche) et du ministre russe du Développement économique Maxime Orechkine à Moscou le 10 décembre 2019

Le ministre français de l’Economie a annoncé à Moscou que la France allait proposer sous six mois des solutions pour contourner certaines sanctions américaines qui entravent les investissements français en Russie.

En visite à Moscou le 10 décembre à l’occasion de la réunion du Conseil économique, financier, industriel et commercial (CEFIC) franco-russe, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a condamné les sanctions extraterritoriales américaines, qui empêchent entre autres les banques françaises ayant des intérêts aux Etats-Unis de financer des projets en Russie ou des projets franco-russes.

«Nous nous donnons six mois pour trouver des solutions acceptables […] innovantes [et] dans le respect du droit international», a déclaré le ministre français de l’Economie et des Finances, cité par l'AFP, dans le cadre d'une rencontre avec son homologue russe Maxime Orechkine.

Il a promis de faire le point sur la question avec le ministre russe lors du forum économique de Davos en janvier, et de revenir en Russie dans les six prochains mois. «Nous devons ancrer la Russie en Europe, et la France doit être le pays en Europe qui permet cela», a précisé Bruno Le Maire.

«Le président Macron a fait le choix stratégique de la Russie, nous voulons que cela se traduise sur le plan économique», a-t-il ajouté, regrettant qu’en raison des sanctions américaines l’«on bute, sur chaque projet ambitieux, sur la question du financement».

Sans préciser la nature des solutions évoquées, le ministre a néanmoins exclu l'utilisation d'un mécanisme de troc tel que l'Instex, imaginé par les Européens pour contourner les sanctions américaines imposées à l'Iran en évitant l'usage du dollar. Celui-ci n'a guère donné de résultats.

Bruno Le Maire a également évoqué le cas de l'homme d'affaires français Philippe Delpal, arrêté en février et actuellement en résidence surveillée dans le cadre d'une affaire de conflit commercial avec des partenaires en Russie.

Qualifiant ce cas d’«inadmissible», Bruno Le Maire a affirmé que le président de la République, Emmanuel Macron avait évoqué la question avec Vladimir Poutine lundi à Paris.

La France est le premier employeur étranger en Russie. Parmi les projets phares dans lesquels la France est impliquée via le groupe Total, les gigantesques usines de liquéfaction de Gaz exploitées avec l’entreprise gazière privée russe Novatek dans l'Arctique, pour lesquelles la question des financements par les banques française est d'envergure.

Lire aussi : A Paris, le ministre russe de l'Economie annonce des investissements dans la transition écologique

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»