Philippe Migault

Philippe Migault

Directeur du Centre européen d'analyses stratégiques, Philippe Migault est auditeur de l'Institut des hautes études de la défense nationale (IHEDN) et du Centre des hautes études de l'armement (CHEAr). Analyste, enseignant, il est spécialiste des questions stratégiques.

Tous les articles de cet auteur
  • La succession du général de Villiers s’annonce difficile

    Dès sa nomination, le général Lecointre se trouve confronté à une situation intenable. Il va devoir démontrer qu’il est l’homme qui n’aura pas d’états d’âme à accepter l’énième sacrifice demandé, estime expert en Défense Philippe Migault.

  • Budget des armées : Macron dans la ligne droite de Sarkozy

    Le président, comme son prédécesseur, considère le budget de la Défense comme une variable d’ajustement, et les militaires comme des types admirables, mais taillables et corvéables à merci, analyse Philippe Migault, spécialiste en matière de défense.

  • Salon du Bourget : entre performances et poudre aux yeux

    Emmanuel Macron n’a de cesse de prôner une relance de l’Europe et met en avant l’Atlas, une des réalisations majeures de cette dernière. Un spectacle en trompe-l’œil, pour le spécialiste en matière de défense Philippe Migault.

  • Une  «défense européenne» sous leadership allemand ?

    L'Allemagne cherche à s’emparer du leadership européen de la défense, la Bundeswehr intégrant déjà des brigades d’autres pays. Mais la France ne devrait pas se plier à ce jeu, explique Philippe Migault, spécialiste en matière de défense.

  • Macron-Poutine : savoir raison garder

    La rencontre du nouveau président français avec Vladimir Poutine n'est que marketing et ne révèle pas une inflexion de la France vers une souveraineté assumée, juge le spécialiste des questions de défense Philippe Migault.

  • L'OTAN réuni : un sommet pour rien

    Au lieu de nommer clairement «notre véritable ennemi, l’islam radical», les chefs des pays de l'OTAN se créent des ennemis inexistants. «Qu’importe le résultat, seule l’image compte», explique le spécialiste des questions de défense Philippe Migault.

  • Le totalitarisme sera toujours à vaincre

    La Russie célèbre le 9 mai la victoire sur le totalitarisme qui a coûté la vie à 27 millions de soldats soviétiques. Pourtant, la menace du totalitarisme n'est toujours pas totalement éliminée, selon l'expert militaire Philippe Migault.

  • VIe conférence sur la sécurité internationale de Moscou : débats riches, constats moroses

    La conférence sur la sécurité à Moscou a montré que la menace majeure est le terrorisme islamiste qui ne peut être battu qu'en étroite collaboration. Philippe Migault, expert militaire, analyse pourquoi rien ne s'arrange entre Russes et Occidentaux.

  • La Corée du Nord dans le collimateur des Etats-Unis : ridicules trumpettes de Jéricho

    Ayant annoncé le retour du gendarme du monde en Syrie, Trump promet de «régler le problème» nord-coréen. Le risque est gros – soit de perdre du crédit, soit de déclencher une catastrophe, explique l'expert miltaire Philippe Migault.

  • La Syrie, Rex Tillerson et le cortège d’absurdités occidentales

    L'Occident songe à de nouvelles sanctions contre la Russie et le secrétaire d'Etat américain propose à Moscou de choisir entre Assad et Washington. Le gendarme américain est-il de retour ? L'expert militaire Philippe Migault examine la question.

  • France-Russie : un même ennemi, le djihad

    L’attentat de Saint-Pétersbourg démontre, une fois de plus, que, du Bataclan à Moscou, Français et Russes sont confrontés au même ennemi islamiste. L'expert militaire Philippe Migault dresse un bilan de ces tragédies.

  • Syrie : défaite «occidentale», succès russe

    La guerre en Syrie marque la fin de la toute-puissance de Washington et de ses associés, supériorité qui se maintenait depuis la disparition de l’Union Soviétique, juge l'expert militaire Philippe Migault.

  • Trump : Merci Kim !

    Plus il y a de tirs nord-coréens, mieux c'est pour les USA qui se servent de ce prétexte pour déployer leurs radars et missiles dans la région, ce qui menace la Chine et la Russie et aggrave la situation, avertit Philippe Migault, expert militaire.

  • Course aux armements : Trump a la bénédiction des médias occidentaux

    Les médias américains passent sous silence la décision de Trump d'augmenter le budget de la défense américaine, en parlant d'un «rapport de forces». Mais c'est loin d'être une «juste suffisance» défensive, explique l'analyste Philippe Migault.

  • Ces ignobles médias agents de l’étranger

    Les médias français s'ingèrent sans cesse dans la politique intérieure d'autres pays. Entre France 24 et le Monde, l’analyste Philippe Migault évoquent leurs interventions dans différentes régions du globe.

  • Corée du Nord, allié objectif des Etats-Unis

    Les missiles balistiques nord-coréens ne présentent aucune menace réelle pour les Etats-Unis, mais les Américains les utilisent comme prétexte pour placer leurs missiles près des côtes chinoises, explique Philippe Migault, expert militaire.

  • Défense antimissiles balistiques : des succès qui n’ont rien de réjouissant

    Les Etats-Unis, la France, le Royaume-Uni et Israël perfectionnent leurs outils de dissuasion nucléaire – quel ennemi visent-ils ? La méfiance se renforce et les conséquences politico-militaires s’annoncent graves, estime l’analyste Philippe Migault.

  • Une bouffée d’oxygène vitale pour MiG

    L'analyste Philippe Migault analyse le nouvel avion de combat russe, le MiG-35, en le comparant avec ses homologues étrangers.

  • Immigration : Trump, l’épouvantail des «élites» françaises

    «Il semble qu’il y ait une telle crainte des médias, un tel souci du politiquement et du bourgeoisement corrects chez nos décideurs, qu’ils estiment impossible de prendre des mesures fortes», estime l'analyste Philippe Migault.

  • Astana : retour vers un monde multipolaire

    Pour la première fois depuis la fin de la guerre froide, le sort d’une guerre ayant provoqué la mort de centaines de milliers de personnes, est évoqué sans l'Occident. L'analyste Philippe Migault revient sur les résultats de la conférence à Astana.