«Etat déplorable» : Peskov s'exprime sur les relations Russie-Etats-Unis après l'échange Bout-Griner

Viktor Bout et Brittney Griner (image d'illustration).© pichart Weerawong/Alexander Zemlianichenko Source: AP
Viktor Bout et Brittney Griner (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a expliqué que les relations russo-américaines demeuraient dans un «état déplorable», malgré l'échange de prisonniers ayant eu lieu le 8 décembre entre Viktor Bout et Brittney Griner.

Au lendemain de l'échange de prisonniers entre la Russie et les Etats-Unis concernant le trafiquant d'armes Viktor Bout et la joueuse de basket-ball américaine Brittney Griner, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a fait savoir que cela ne changeait rien dans les relations russo-américaines, qui demeuraient dans un «état déplorable».

Il a fait valoir ce 9 décembre, interrogé par Izvestia depuis le Kirghizstan, où il se trouvait pour une réunion du Conseil économique suprême eurasien, que les négociations avec les Etats-Unis «portaient uniquement sur [...] l’échange», ajoutant qu'il n'était «pas correct de tirer des conclusions hypothétiques selon lesquelles cela pourrait être un pas vers une sortie de la crise actuelle dans les relations bilatérales».

«Les relations bilatérales restent toujours dans un état déplorable», a-t-il encore expliqué. En effet, depuis le lancement de l'opération militaire russe en Ukraine, le 24 février dernier, la tension entre les deux pays est à son comble. Si la Russie assure avoir lancé cette «opération militaire spéciale» afin de «démilitariser» et de «dénazifier» l'Ukraine tout en protégeant les populations russophones du Donbass, les Etats-Unis, et plusieurs autres chancelleries occidentales, accusent la Russie de mener une guerre d'invasion. Ces derniers ont d'ailleurs pris de nombreuses sanctions contre la Russie. Des mesures dénoncées par Moscou mais également par plusieurs autres pays comme la Chine, la Hongrie ou encore le Mexique.

Des négociations de longue haleine

En dépit de ces tensions, le 8 décembre, le ministère des Affaires étrangères russe avait annoncé dans un communiqué qu'il avait été «procédé à un échange entre le citoyen russe Viktor Bout et la citoyenne américaine Brittney Griner, qui purgeaient des peines dans des établissements pénitentiaires respectivement aux Etats-Unis et en Fédération de Russie».

Selon la diplomatie russe, Moscou a «mené pendant longtemps un processus de négociation avec les États-Unis» pour obtenir la libération de son ressortissant. «Washington refusait catégoriquement tout dialogue sur l’inclusion du Russe dans le schéma d’échange ; néanmoins, la Fédération de Russie continuait de travailler activement pour libérer notre compatriote», a ajouté le ministère.

Interrogé sur le teneur des négociations, Dmitri Peskov a souligné qu'il n'y avait «absolument aucune possibilité de les révéler». «Ce sont les services spéciaux des deux pays qui s'en sont occupés», a-t-il commenté.

Il a par ailleurs confié que «le résultat le plus important [était] qu'un citoyen russe, qui se trouvait de fait en captivité chez les Américains depuis 14 ans, en détention absolument illégale, [soit] de retour dans son pays natal». «Dieu merci, il est en vie et en bonne santé… mais les médecins devront encore déterminer à quel point il est en bonne santé. Nous lui souhaitons une réadaptation rapide», a-t-il conclu.

Pour rappel, Moscou et Washington discutaient depuis plusieurs mois d'un échange de prisonniers impliquant Viktor Bout et Brittney Griner. La Russie a plusieurs fois reproché à Washington de faire des déclarations publiques sur ces négociations, alors qu'elles étaient en cours.

La basketteuse professionnelle de 32 ans avait été transférée en novembre vers une colonie pénitentiaire en Russie, afin de purger sa peine de neuf ans de prison pour trafic de drogue. Elle avait été arrêtée en février dernier, dans un aéroport de Moscou, avec une vapoteuse contenant du liquide de cannabis.

Viktor Bout a lui été arrêté en Thaïlande en 2008 et purge une peine de 25 ans de prison aux Etats-Unis, notamment pour trafic d'armes. Il était détenu dans ce pays depuis plus de dix ans.

Bout a atterri à Moscou, Griner au Texas

D'après ces images captées par l'agence Ruptly, Viktor Bout a atterri à Moscou ce 9 décembre, où il a pu retrouver sa famille.

Libéré lors d’un échange avec les Etats-Unis, Bout retrouve sa famille après son arrivée à Moscou

La basketteuse américaine s'est quant à elle posée le même jour aux alentours de 4h40 du matin au Texas, d'après des images retransmises par les chaînes américaines d'information en continu. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix