L'offensive russe en Ukraine se poursuit

L'offensive russe en Ukraine se poursuit© Konstantin Mihalchevskiy Source: Sputnik
en continu
Militaires russes à Armyansk en Crimée, Russie, le 24 février 2022 (image d'illustration) (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

L'intervention armée visant selon la Russie à «démilitariser» l'Ukraine, suit son cours, après la reconnaissance par Moscou de l'indépendance des républiques autoproclamées du Donbass. De nombreux pays dénoncent ce qu'ils qualifient d'invasion.

Mise à jour automatique
  • Le Conseil de sécurité de l'ONU se réunit afin de discuter la situation autour de la centrale nucléaire de Zaporojié. Vassili Nebenzia, représentant de la Russie, doit prendre la parole après les bombardements de ces derniers jours.

  • L'ex-président russe Dmitri Medvedev a effectué, avec plusieurs autres hauts responsables de son pays, un déplacement dans le Donbass, appelant à resserrer encore les liens avec Moscou.

    Dans un communiqué paru sur Telegram, il a assuré avoir «eu des entretiens au sujet des mesures à prendre en priorité pour assurer la sécurité des républiques du Donbass, sur instructions du président» russe Vladimir Poutine.

    «Une attention particulière a été accordée à l'harmonisation des législations» des Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk avec celle de la Russie, ainsi qu'à la réparation des infrastructures et à la préparation des écoles pour la rentrée, a-t-il ajouté.

    Outre Dmitri Medvedev, étaient notamment présents le chef-adjoint de l'administration présidentielle russe, Sergueï Kirienko, le ministre de l'Intérieur, Vladimir Kolokoltsev, et le chef des services de sécurité (FSB), Alexandre Bortnikov.

    Il s'agit de l'une des plus importantes délégations russes à se rendre dans ces territoires depuis le début de l'opération militaire russe le 24 février.

  • Une brasserie de la ville de Donetsk a été bombardée par l'armée ukrainienne alors que plus de 30 personnes se trouvaient sur place. Selon un correspondant de l'agence TASS, le bombardement a engendré une fuite d'ammoniac.

  • Les Etats-Unis ont appelé la Russie à cesser toutes ses opérations militaires dans et autour des centrales nucléaires en Ukraine et dit soutenir l'appel de Kiev à une «zone démilitarisée» à Zaporojié, de nouveau bombardée.

    «Combattre près d'une centrale nucléaire est dangereux et irresponsable», a affirmé un porte-parole du département d'Etat, ajoutant que «les Etats-Unis continuent d'appeler la Russie à cesser toutes ses opérations militaires dans et autour des centrales nucléaires et à en rendre le plein contrôle à l'Ukraine».

    Après les bombardements du 11 août qui ont visé la centrale les deux camps se sont rejetés la responsabilité de l'opération.

  • 1,5 milliard d'euros pour l'équipement et la formation des troupes ukrainiennes ont été collectés lors d'une conférence internationale rassemblant 26 pays à Copenhague, a annoncé le ministre danois de la Défense.

    «Toutes les nations participantes ont promis du soutien, des activités de formation, de déminage, certaines des donations concrètes», a expliqué Morten Bodskov lors d'une conférence de presse. «Ce milliard cinq est mis sur la table aujourd'hui et c'est de l'argent qui va être utilisé en 2022 et l'année prochaine», a-t-il ajouté.

  • Vladimir Rogov, membre de l'administration de Zaporojié, a annoncé que la plus grande centrale nucléaire d'Europe avait ciblée par des frappes.Il a accusé les forces ukrainiennes d'en être à l'origine. Energoatom a de son côté mis en cause la Russie.

  • Le Conseil de sécurité de l'ONU tiendra une réunion d'urgence le 11 août pour débattre de la situation à la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporojié que Kiev et Moscou s'accusent mutuellement d'avoir bombardée, selon l'AFP citant des sources diplomatiques.

    Une source au sein de la présidence chinoise du Conseil de sécurité, dirigé en août par Pékin, a précisé à l'AFP que la réunion aurait lieu le 11 août à 15h (19h GMT).

  • Le contrat de vente du premier chargement de céréales exporté par l'Ukraine au Liban a été annulé en raison du retard de livraison, a indiqué l'ambassade ukrainienne au Liban.

    Le Razoni, cargo battant pavillon sierra-léonais, avait quitté le 1er août le port ukrainien d'Odessa sur la mer Noire avec 26 000 tonnes de maïs.

    Le délai de livraison de cinq mois a toutefois «incité l'acheteur et l'expéditeur à s'entendre sur l'annulation de la commande», a expliqué le 9 août l'ambassade ukrainienne dans un communiqué publié peu avant minuit. Selon elle, l'expéditeur étudie «d'autres demandes d'achat».

  • Les Etats-Unis ont annoncé mardi qu'ils allaient consacrer 89millions de dollars pour aider l'Ukraine à détruire les mines antipersonnelles.

    Cette enveloppe, qui servira à financer une centaine d'équipes de démineurs appartenant à des ONG ou des sociétés privées spécialisées, représente «une aide d'urgence à l'Ukraine pour se débarrasser des mines antipersonnelles et d'autres vestiges explosifs de la guerre», a déclaré à la presse un responsable du département d'Etat, qui finance ce programme.

  • Plusieurs explosions se sont produites à proximité d'un aérodrome russe en Crimée, provoquant la mort d'une personne, selon les autorités. Si les causes n'ont pas encore été dévoilées, l'armée russe a évoqué des explosions de munitions.

Découvrir plus

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix