L'«opération militaire spéciale» russe en Ukraine se poursuit

L'«opération militaire spéciale» russe en Ukraine se poursuit© Konstantin Mihalchevskiy Source: Sputnik
en continu
Militaires russes à Armyansk en Crimée, Russie, le 24 février 2022 (image d'illustration) (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

L'intervention armée visant selon la Russie à «démilitariser» l'Ukraine, suit son cours, après la reconnaissance par Moscou de l'indépendance des républiques autoproclamées du Donbass. De nombreux pays dénoncent ce qu'ils qualifient d'invasion.

Mise à jour automatique
  • Selon des informations recueillies par RIA Novosti, au moins 23 personnes auraient été tuées lors d'une frappe des forces armées ukrainiennes sur une colonne de voitures qui attendaient de passer vers la partie de Zaporojié contrôlée par les forces russes.

    «Pour le moment, on a des informations selon lesquelles il y a 23 morts et 34 blessés parmi les civils de Zaporojié. [...] Cela s'est passé sur le marché automobile sur l'autoroute d'Orekhovskoïé, d'où une colonne est formée pour quitter [la partie de] la région [contrôlée par Kiev]», a écrit sur sa chaîne Telegram, Vladimir Rogov, membre du conseil principal de l'administration militaire et civile de la région.

    S'exprimant sur ce tragique épisode, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a pour sa part attribué la frappe en question à ses ennemis : «Seuls des terroristes complets peuvent faire ça et ne devraient pas avoir leur place dans le monde civilisé. [...] Racaille sanguinaire! Vous répondrez certainement pour chaque vie ukrainienne perdue !», a-t-il écrit le 29 septembre sur les réseaux sociaux.

  • La Finlande va fermer à compter du 29 septembre minuit (23h à Paris) ses frontières aux citoyens russes munis de visas de tourisme européen de l'espace Schengen, a annoncé le gouvernement.

  • Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a fait savoir qu'une «cérémonie de signature d'accords sur l'entrée des nouveaux territoires dans la Fédération de Russie» se tiendra à Moscou le 30 septembre en présence de Vladimir Poutine.

  • Le chef de la mission diplomatique de la République populaire de Lougansk à Moscou, Rodion Mirochnik, a fait savoir, cité par l'agence de presse RIA Novosti, qu'une «trentaine de personnes, dont des enfants, [avaient] été tuées lors du bombardement d'une colonne [de réfugiés]» par les forces ukrainiennes dans la région de Kharkov.

    «Maintenant, depuis que des combats ont commencé sur le territoire de la région de Kharkov, le nombre de personnes qui partent vers la région de Belgorod en Russie, ou traversent notre territoire a augmenté», a ajouté Rodion Mirochnik, sur la chaîne de télévision Rossia-24.

  • Le Conseil de sécurité de l’ONU a évoqué les référendums sur l’adhésion à la Russie. Un message vidéo du président ukrainien Volodymyr Zelensky a été diffusé lors de la séance, avant que l’ambassadeur russe Vassili Nebenzya n’apporte un contrepoint.

  • Les commissions électorales supervisant les référendums d'adhésion à la Fédération de Russie dans les Républiques populaires de Donetsk et Lougansk et dans les territoires de Zaporojié et Kherson ont validé les résultats suivants :

    • 99,23% en faveur de l'adhésion dans la République populaire de Donetsk,
    • 98,42% dans la République populaire de Lougansk,
    • 87,05% dans la région de Kherson,
    • 93,11% dans la région de Zaporojié.
  • Les Etats-Unis ont annoncé une nouvelle aide de 457,5 millions de dollars à l'Ukraine pour financer les forces de l'ordre, notamment la police, les garde-frontières et les policiers chargés d'enquêter sur les crimes de guerre dont Kiev accuse l'armée russe, notamment à Izioum. Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov avait qualifiée ces accusations de «mensonge» le 19 septembre.

    Cette nouvelle aide américaine porte à 645 millions de dollars l'aide totale des Etats-Unis au financement de seules forces de l'ordre ukrainiennes. Elle s'ajoute aux milliards de dollars d'aide militaire que Washington a déjà débloqué pour Kiev.

  • Après trois jours de vote, le taux de participation aux référendums d'adhésion à la Fédération de Russie s'élève à 76,09% dans la République populaire de Lougansk (LPR), 51,55% dans la région de Zaporojié, 48,91% dans la région de Kherson et plus de 50% dans la République populaire de Donetsk (DNR), selon les autorités locales. Le seuil de 50% signifie que le suffrage est déclaré valable selon les commissions électorales centrales. Il prendra fin le 27 septembre.

    Kiev et ses alliés occidentaux se refusent néanmoins à reconnaître la légitimité de ces scrutins.  

  • Le colonel général Mikhaïl Mizintsev a été nommé ce 24 septembre au poste de vice-ministre de la Défense chargé du soutien matériel et technique des forces armées russes, selon communiqué du ministère de la Défense. Il était auparavant chef du Centre national de commandement de la Défense de la Fédération de Russie. Le général d’armée Dmitri Boulgakov a été libéré de ses fonctions de vice-ministre russe de la Défense et va être transféré à un autre poste, selon la même source.

  • De retour d'un déplacement de quelques jours en Ukraine, le procureur antiterroriste français Jean-François Ricard se dit «extrêmement décidé» à faire aboutir les sept enquêtes ouvertes en France depuis le lancement de l'opération militaire russe en Ukraine, pour des soupçons de crimes de guerre.

    «On est extrêmement décidé. On n'ouvre pas des enquêtes juste pour la forme [...] pour des effets d'annonce. On ouvre des enquêtes pour établir in fine des responsabilités et qu’il y ait des procès, devant une juridiction française ou une autre», insiste Jean-François Ricard lors d'un entretien à l'AFP le 23 septembre au tribunal judiciaire de Paris.

Découvrir plus

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix