«Républicains et Démocrates américains sont dépendants de la guerre et du militarisme»

«Républicains et Démocrates américains sont dépendants de la guerre et du militarisme»© Athit Perawongmetha Source: Reuters
Des marines américains

L'argent ponctionné aux programmes dont les pauvres dépendent pour être reversé vers de riches sociétés du complexe militaro-industriel est tout bonnement un pillage du budget, affirme Brian Becker, сoordinateur national de la Coalition ANSWER.

L’administration de Donald Trump a annoncé qu’elle comptait augmenter les dépenses militaires de 10% en 2018. Le budget militaire américain dépasse déjà de loin celui de tout autre pays et cette nouvelle augmentation pourrait bien être historique.

Selon le président américain Donald Trump, ces efforts sont consentis afin de «réformer» l’armée américaine, pour qu’elle puisse fonctionner plus efficacement. Toutefois, beaucoup d’analystes estiment que l’augmentation annoncée pourrait nuire à d'autres secteurs américains, sans mentionner qu’elle pourrait signer la mort de certains programmes publics déjà fragilisés. D’autres préviennent que cette mesure pourrait même provoquer une course mondiale aux armements.

RT : Que pensez-vous de la proposition de Donald Trump d’accroître plus que jamais les dépenses de défense ?

Brian Becker (B. B.) : Je crois que le Parti républicain sous la direction de Donald Trump, et le Parti démocrate aussi, sont dépendants de la guerre, ils sont dépendants du militarisme, de la croissance permanente des dépenses du budget militaire américain. La dernière fois que les Etats-Unis ont été envahis par des forces étrangères c’était la guerre de 1812, qui s’est déroulée il y a 205 ans. Les Etats-Unis possèdent un millier de bases militaires dans 140 pays du monde. Il s'agit réellement d'un empire militaire global. C’est ridicule, et c’est absurde quand on entend Donald Trump dire que «l’armée des Etats-Unis est épuisée».

En réalité, les Etats-Unis doivent cesser de mener des guerres qu’ils ont besoin de gagner, mais ne peuvent s'y résoudre

Le montant de l'augmentation qu’il a annoncé – 54 milliards de dollars – est un tout petit peu moins que ce que la Russie dépense chaque année pour ses forces armées. En d’autres termes, il s’agit d’une augmentation des dépenses inutile d’une machine de guerre américaine déjà bouffie. Donald Trump déclare : «Nous devons commencer à gagner des guerres à nouveau». En réalité, les Etats-Unis doivent cesser de mener des guerres qu’ils ont besoin de gagner, mais ne peuvent s'y résoudre. La Corée, le Vietnam, l’Irak, l’Afghanistan – le problème avec ces guerres, ce n'est pas qu'elles n’ont pas été gagnées, mais plutôt qu’elles ont été déclenchées. Il s'agissait de guerres d’agression. Tout cela part dans une mauvaise direction.

RT : Cet effort va-t-il être consenti au détriment d'autres secteurs ?

B. B. : Cela devrait être le cas, car le budget de la défense fait partie de ce qu’on appelle le «budget disponible». Au contraire de prestations comme Medicare (assurance médicale) et la sécurité sociale, qui ne font pas partie du budget national. Le Congrès approuve un budget chaque année, une somme définie : combien sera dépensé sur la défense, quelle sommes seront assignées à l’éducation, au logement, au transport, à l’environnement. Quand vous augmentez la partie du budget destinée au Pentagone, à la guerre, de 54 milliards de dollars – cela signifie que l’argent est ponctionné sur le logement, l’éducation, la protection environnementale.

Il s’agit d’une sorte de Robin des bois à l’envers : prendre de l’argent des programmes dont les pauvres et la classe ouvrière dépendent pour le donner  aux sociétés paramilitaires qui sont déjà riches. C’est le transfert des richesses du bas vers le haut. C’est une forme de vol et de pillage du budget national, au nom de la grandeur de l’armée américaine. Elle est déjà formidable. Le problème c’est qu'il elle déjà trop importante. Il faut réduire les effectifs ; le budget militaire doit être sérieusement diminué, car ce genre de dépenses incite à de nouvelles guerres.

Que feront la Russie et la Chine face à cette croissance des dépenses militaires ? Elles seront obligées de prendre des contre-mesures

RT : La hausse des dépenses prévue pourrait-elle susciter une course mondiale aux armements ?

B. B. : Oui, cela va être le cas. Ces nouveaux systèmes d’armes de haute technologie, contre qui seront-ils tournés ? Ils seront dirigés contre la Russie et la Chine. Ils seront dirigés contre des puissances émergentes qui constituent en quelque sorte un obstacle à l’hégémonie américaine totale dans des parties du monde qui sont essentielles, du point de vue géostratégique et riches en ressources naturelles. Que feront la Russie et la Chine face à cette croissance des dépenses militaires ? Elles seront obligées de prendre des contre-mesures. Parce que bien entendu, la Russie constate que l’OTAN s’est étendue vers l’Est. La Chine estime que les Etats-Unis ont pris leurs aises en mer de Chine méridionale, en prétendant que c’est un lac américain. Alors oui, ce sera une course mondiale aux armements. Et personne n’en sortira vainqueur.

Lire aussi : Washington prépare l’opinion pour un plus grand engagement militaire en Irak et en Syrie

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.