Erdogan fait pression sur Merkel contre la résolution reconnaissant le génocide arménien

Erdogan fait pression sur Merkel contre la résolution reconnaissant le génocide arménien© Tobias Schwarz Source: Reuters

Selon l’ancien espion allemand Rainer Rupp, la pression exercée par Ankara pour empêcher les députés allemands de voter pour la reconnaissance du génocide arménien représente un grave cas d'ingérence dans la politique intérieure de l'Allemagne.

La Turquie s’est efforcée d’influencer les députés allemand avec une campagne menée par l’ambassade turque à Berlin. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a voulu faire passer le message suivant : si jeudi 2 juin l’Allemagne adopte la résolution qui veut qualifier le meurtre des Arméniens en 1915 de «génocide», les relations entre Ankara et Berlin pourraient en pâtir sérieusement.

Jeudi 2 juin, le gouvernement allemand a adopté une résolution intitulée «Mémoire et commémoration du génocide des Arméniens et des autres minorités chrétiennes entre 1915 et 1916».

RT: Pensez-vous qu’Erdogan va mettre ses menaces à exécution après que le Bundestag ait voté en faveur de la résolution ? Peut-il se le permettre ? A-t-il mis l’Allemagne dans l’embarras ?

Si Erdogan pense qu’il peut traiter le parlement allemand comme il traite le parlement turc, il a tout faux

Rainer Rupp (R. R.) : Je ne pense pas qu’il ait mis l’Allemagne dans l’embarras ; c’est Angela Merkel qu’il a mise dans l’embarras. J’ai parlé avec des amis du Bundestag, des députés, et ils ont confirmé qu’Erdogan essaye de faire pression sur les députés avec une campagne organisée par l’ambassade turque à Berlin et que c’est un grave cas d’ingérence dans la politique intérieure de l’Allemagne. Si Erdogan pense qu’il peut traiter le parlement allemand comme il traite le parlement turc, il a tout faux. En fait, même les députés qui étaient jusqu’ici prudents pensent qu’ils ne devraient pas céder à la pression d’Erdogan ou de la Turquie sur ce sujet.

Nous n’aurions pas ces problèmes si nous faisions face au problème des réfugiés comme le fait, par exemple, notre voisin autrichien

RT: La communauté turque aurait envoyé des milliers d’e-mails aux députés allemands, contenant des menaces et des insultes en rapport avec la récente tentative de Berlin de reconnaître le génocide arménien de 1915. Mais l’Allemagne est également dans une situation difficile à cause de l’accord sur les migrants passé avec la Turquie. 

R. P. : Je ne suis pas d’accord avec vous, l’Allemagne est dans une impasse uniquement parce que la coalition continue de suivre la politique de Merkel. Nous n’aurions pas ces problèmes si nous faisions face au problème des réfugiés comme le fait, par exemple, notre voisin autrichien. Mais comme Merkel ne peut avoir tort, les tensions en Allemagne sont à leur paroxysme.  

LIRE AUSSI : Merkel va défier Erdogan sur la démocratie après sa décision de lever l’immunité des députés turcs

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»