Merkel va défier Erdogan sur la démocratie après sa décision de lever l’immunité des députés turcs

Merkel va défier Erdogan sur la démocratie après sa décision de lever l’immunité des députés turcs Source: Reuters
Le président turc Recep Tayyip Erdogan et la chancelière allemande Angela Merkel se rencontreront lundi
Suivez RT France surTelegram

La chancelière allemande, qui rencontre le président turc lundi, entend évoquer ses «inquiétudes» quant aux manquements de la Turquie à la démocratie, après la décision controversée d'Ankara de retirer l'immunité parlementaire à ses députés.

Le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Seibert, a réagi vendredi au vote favorable du parlement turc, estimant que «pour la stabilité intérieure de toute démocratie, il est important pour chaque groupe significatif de la société d’être également représenté au parlement».

Il a ajouté que «la situation sera certainement abordée par la chancelière [Angela Merkel] en marge du sommet humanitaire avec le président turc».

Par ailleurs, la dirigeante allemande prévoit de rencontrer des activistes turcs de la société civile dimanche avant de rencontrer le président Recep Tayyip Erdogan le lendemain.

«Cela ne concerne pas seulement la presse ; cela concerne chaque [forme d’] expression de la volonté publique par des citoyens qui veulent prendre part au débat public, et cela concerne particulièrement les représentants élus du peuple, qui devraient pouvoir exercer leur mandat librement et indépendamment», a conclu Seibert.

Plus tôt vendredi, le parlement turc a voté en faveur d’une loi visant à amender la constitution pour retirer aux députés leur immunité afin de pouvoir les soumettre à des poursuites judiciaires. Cette manœuvre pourrait potentiellement permettre de faire comparaître les parlementaires pro-kurdes et d’autres opposants devant les tribunaux, et ainsi, de les écarter du Parlement.

Une fois que leur immunité aura été levée, plus de 138 députés, dont de nombreux membres du Parti démocratique des peuples (HDP), pourraient être jugés pour «soutien au terrorisme» en raison de leur attitude favorable envers les groupes pro-kurdes.

Lire aussi : Accord ou pas, Angela Merkel a sacrifié l’Europe pour satisfaire le capricieux Erdogan

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix