Le chef du Pentagone confirme la mort du fils d'Oussama Ben Laden

- Avec AFP

Le chef du Pentagone confirme la mort du fils d'Oussama Ben Laden© Federation For Defense Of Democracies Source: AFP
Hamza Ben Laden, un des nombreux fils de l'ancien chef d'Al-Qaïda, Oussama Ben Laden (image d'illustration).

Mark Esper a confirmé l'information, rapportée le mois dernier par les médias américains, selon laquelle Hamza Ben Laden, un des fils de l'ancien leader d'Al-Qaïda Oussama Ben Laden, aurait trouvé la mort. Il n'a pas donné de détails sur l'opération.

Le ministre américain de la Défense, Mark Esper, a confirmé la mort d'Hamza Ben Laden, l'un des fils d'Oussama Ben Laden présenté comme son héritier à la tête d'Al-Qaïda, rapportée fin juillet par des médias américains.

Questionné sur la mort d'Hamza Ben-Laden lors d'un entretien à la chaîne américaine Fox diffusé le 21 août, Mark Esper s'est abstenu de donner des détails sur l'opération au cours de laquelle il a été tué. «Je n'ai pas les détails. Et si je les avais, je ne suis pas sûr que je pourrais les partager avec vous», a déclaré le nouveau chef du Pentagone, qui a pris ses fonctions fin juillet. Quand on lui demande s'il est bien mort, le ministre de la Défense répond: «C'est ce que je comprends.»

Les médias américains avaient annoncé fin juillet qu'Hamza Ben Laden avait été tué et que les Etats-Unis avaient contribué à l'opération visant à l'éliminer. Mais sa mort n'avait jamais encore été confirmée publiquement.

Considéré comme le fils préféré – voire le successeur désigné – d'Oussama Ben Laden, le fondateur du réseau à l'origine des attentats du 11 septembre 2001, le jeune homme d'une trentaine d'années figurait sur la liste noire américaine des personnes accusées de «terrorisme». Washington avait offert en février une récompense pouvant atteindre un million de dollars pour toute information permettant de le retrouver.

Hamza Ben Laden est souvent considéré comme le «prince héritier du djihad». Des documents, dont des lettres révélées par l'AFP en mai 2015, montrent qu'Oussama Ben Laden le destinait à lui succéder à la tête du djihad mondial anti-occidental. Quinzième de la vingtaine d'enfants d'Oussama Ben Laden, fils de sa troisième femme, il avait été déchu de sa nationalité saoudienne en mars dernier.

Lire aussi : Trump «pense» savoir qui se cache derrière les attentats du 11 septembre

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»