Valérie Boyer : «Erdogan a violé tous les commandements»

La manifestation de la population kurde devant le sommet UE-Turquie Source: Reuters
La manifestation de la population kurde devant le sommet UE-Turquie

La France est en guerre contre le terrorisme et il est inadmissible qu’elle négocie avec la Turquie qui bombarde les Kurdes, alliés de la France dans la lutte contre Daesh, estime la députée Les Républicains des Bouches-du-Rhône, Valérie Boyer.

RT France : Quelle est votre vision des agissements des autorités turques à l'égard de la population kurde ?

Valérie Boyer  (V.B. ) : Je suis très choquée par ce qu'il se passe au Kurdistan [turc]. Les Kurdes sont les seules forces officielles qui se battent au sol contre l’Etat islamique et ils sont bombardés régulièrement par la Turquie qui laisse passer les djihadistes, achète le pétrole de l’Etat islamique et par ailleurs, négocie avec l'Europe. On ne peut pas continuer comme ça. La France est en guerre, la France subit le terrorisme et elle négocie avec des gens qui bombardent ses alliés.

Il n'y a plus de couple franco-allemand qui fonctionnerait

RT : Pourquoi à votre avis la communauté internationale ne dit-elle rien ?

V.B. : Je crois que c’est d'abord parce que l'Europe est divisée et affaiblie. En tout cas, la France ne fait plus entendre sa voix au sein de l’Europe avec François Hollande. Il n'y a plus de couple franco-allemand qui fonctionnerait. Madame Merkel a probablement fait une erreur de jugement gravissime en créant un appel d'air supplémentaire, en aggravant la crise des migrants. Aujourd’hui, elle s'en mord les doigts, d'autant que le peuple allemand lui a dit stop puisqu'elle a été sévèrement battue dans les urnes. Par ailleurs, la France est totalement muette sur cette question.

Ensuite, il y a la Turquie qui ne cesse de jouer au chat et à la souris avec nous, les visées islamiques et le rêve de reconstitution de l'Empire ottoman d'Erdogan ne sont pas un secret. Ces questions-là sont particulièrement dangereuses et déstabilisent gravement des régions qui n'ont pas besoin de l'être. L'Europe ne sait pas quoi faire, c'est-à-dire que n'étant pas parvenu ensemble à un accord, notamment, à cause du silence de la France et à cause de ce qu'a dit Angela Merkel, les pays européens se sont mis à fermer leurs propres frontières.

La Turquie ne cesse de jouer au chat et à la souris avec nous

RT France : La fédéralisation des Kurdes au sein de la Syrie serait-elle une solution ?

V.B. : En tout cas, c'est ce qu'ils réclament et j'ai l'impression que la plupart des alliés des Kurdes réclament la même chose. Cela pourra prendre du temps, mais peut-être que cela finira par arriver, parce que je pense que quoi que fasse Monsieur Erdogan, il est en train de se créer une jonction des Kurdes de l'Est et des Kurdes de l'Ouest sous la pression de leurs adversaires. Ils ne sont pas parvenus à trouver un accord avec Erdogan qui durcit de plus en plus son pouvoir et ne s’y maintient qu’avec la bénédiction et le soutien des Etat-Unis. Mais Recep Tayyip Erdogan a violé tous ses commandements : il est antisioniste, il achète des armes à la Chine, il est complice de l’Etat islamique, il trahit régulièrement Washington, il souffle le chaud et le froid sur l'Union européenne, il veut vendre les réfugiés contre les visas.

L'Europe ne sait pas quoi faire

Et encore une chose qu'on oublie tous le temps, il occupe un Etat de l’Union européenne : Chypre est toujours occupée et cette question n’est pas réglée. Aujourd’hui, on ne peut donc que louer les Kurdes d'avoir le courage de se battre seuls contre l’Etat islamique et, malheureusement, en récompense, ils sont bombardés par la Turquie, ça c'est une réalité que personne ne peut nier.

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales