Washington annonce l'envoi à Kiev de nouveaux missiles, obus et équipements anti-aériens

Washington annonce l'envoi à Kiev de nouveaux missiles, obus et équipements anti-aériens© FAYEZ NURELDINE Source: AFP
Des militaires américains se tiennent à côté d'un système de lance-roquettes multiples Himars, au World Defence Show d'Arabie saoudite, au nord de Riyad, le 6 mars 2022 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le Pentagone a annoncé une nouvelle aide militaire à l'Ukraine d'un montant de 820 millions de dollars. La Russie a mis en garde à de nombreuses reprises contre un soutien militaire direct à Kiev, alors qu'elle mène une offensive en Ukraine.

Huit cent vingt millions de dollars : c'est le montant de la nouvelle aide militaire à Kiev annoncée par le Pentagone, le 1er juillet, dans le contexte de l'offensive militaire menée par la Russie en Ukraine depuis fin février.

Selon l'AFP, ce 14e ensemble de matériels comprend deux systèmes anti-aériens, quatre radars de contre-batterie, de nouveaux missiles pour les lance-roquettes multiples américains Himars, récemment arrivés sur le champ de bataille ukrainien, et jusqu'à 150 000 obus de 155 mm. Les systèmes de défense anti-aérienne NASAMS, fabriqués par l'américain Raytheon et le groupe norvégien Kongsberg, peuvent tirer des missiles sol-air de courte et moyenne portée, d'après l'agence de presse.

«Les Etats-Unis continuent de travailler avec leurs alliés et partenaires afin de fournir à l'Ukraine l'équipement nécessaire à un champ de bataille qui évolue», a déclaré dans un communiqué le porte-parole du ministère américain de la Défense, Todd Breasseale. Il a salué «la coopération de la Norvège pour permettre la livraison historique par les Etats-Unis de systèmes de défense anti-aérienne modernes qui vont aider l'Ukraine à se défendre contre les attaques aériennes brutales de la Russie».

Ce nouvel ensemble d'équipements, prélevé sur les stocks existants de l'armée américaine, porte à 6,9 milliards de dollars le montant total de l'assistance américaine à Kiev depuis le début de l'opération militaire russe en Ukraine, le 24 février dernier.

Depuis le lancement de cette offensive, les autorités russes ont dénoncé à maintes reprises l'implication de l'Occident dans le conflit via la livraison d'armements à Kiev, ce qui n'a pas découragé Washington et ses alliés de multiplier les envois d'équipements militaires. Fin mai, le président russe Vladimir Poutine avait alerté sur «le caractère dangereux du "bourrage" permanent de l'Ukraine avec des armes occidentales» et mis en garde les leaders européens contre «des risques de déstabilisation de la situation et d'une aggravation de la crise humanitaire». Plus récemment, début juin, le chef d'Etat avait accusé les livreurs d'armes à l'Ukraine de n'avoir «qu'un seul but : faire durer le conflit armé autant que possible».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix