Des Etats membres de l'UE prêts à fournir des avions de combat à l'Ukraine, selon Borrell

- Avec AFP

Des Mig-29 de l'armée de l'air polonaise à Malbork© Joël SAGET Source: AFP
Des Mig-29 de l'armée de l'air polonaise au dessus de la base aérienne de Malbork, en Pologne, le 29 avril 2014 (image d'illustration)
Suivez RT France surTelegram

Le chef de la diplomatie européenne a annoncé que des Etats membres de l'Union européenne étaient disposés à fournir des avions de combat «que les Ukrainiens peuvent piloter» aux forces armées de Kiev.

Le 27 décembre, le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a annoncé que des Etats membres de l'Union européenne (UE) étaient disposés à fournir des avions de combat aux forces armées ukrainiennes, suite à l'intervention militaire russe en cours dans le pays. 

Certains états membre disposent [d'avions que les Ukrainiens peuvent piloter] et nous allons les fournir avec d'autres armements nécessaires à une guerre

A l'issue d'une réunion en visio-conférence avec les ministres des Affaires étrangères de l'UE précédée d'un entretien avec le chef de la diplomatie ukrainienne, Josep Borrell s'est exprimé en ces termes : «Dmytro Kouleba a dit avoir besoin d'avions que les Ukrainiens peuvent piloter. Certains Etats membre disposent de ce genre d'avions et nous allons les fournir avec d'autres armements nécessaires à une guerre.»

La ministre canadienne des Affaires étrangères, Mélanie Joly, a annoncé ce 28 février lors d'une conférence de presse que son pays allait fournir pour 25 millions de dollars canadiens (17,6 millions d'euros) d'équipement militaire de protection à l'armée ukrainienne. Le Canada avait déjà réalisé une première livraison d'équipements militaires létaux et de munitions à l'Ukraine le 14 février, pour un coût de 7,8 millions de dollars canadiens. 

Le 27 janvier, le chef de la diplomatie de l'UE Josep Borrell a annoncé que l'Union allait débloquer 450 millions d'euros pour fournir des armes à l'Ukraine, ainsi que 50 millions d'euros pour des «équipements de protection» et du carburant. L'Allemagne a quant à elle décidé le 26 février de livrer 1 000 lance-roquettes, 500 missiles sol-air de type Stinger et «plusieurs» obusiers. Dans un même élan, la France a également pris la décision le même jour de «la livraison additionnelle d'équipements de défense aux autorités ukrainiennes ainsi qu'un soutien en carburant». Les Etats-Unis ont également autorisé en janvier un programme d'aide aux forces ukrainiennes, comprenant 200 millions de dollars d'armes anti-blindés, de lance-grenades, d'artillerie et d'armes légères en décembre 2021. Le Royaume-Uni, la Pologne, la République tchèque, les Pays-Bas et la Lituanie ont également envoyé leurs propres armes.

L'opération militaire russe en cours vise, selon le président russe Vladimir Poutine, à défendre les Républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk, dont il a reconnu l'indépendance, et à «démilitariser» et «dénazifier» l’Ukraine.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix