Nouveau succès pour le Rafale après l'achat par l'Indonésie de 42 appareils

- Avec AFP

Nouveau succès pour le Rafale après l'achat par l'Indonésie de 42 appareils© NICOLAS TUCAT / AFP Source: AFP
Avion Rafale de l'armée française le 5 juin 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

C'est un nouveau succès pour Dassault et son avion Rafale. L'Indonésie a signé ce 10 février une commande de 7,1 milliards d'euros pour 42 appareils. Un rapprochement avec la France dans une situation de hausse des tensions dans la région.

L'Indonésie a signé ce 10 février une commande pour 42 Rafale, alors que Paris et Jakarta cherchent à renforcer leurs liens face aux tensions croissantes en Asie-Pacifique.

«Nous nous sommes mis d'accord sur l'achat de 42 Rafale, avec un contrat signé pour 6 Rafale, et un contrat a venir portant sur 36», a annoncé ce 10 février le ministre de la Défense indonésien Prabowo Subianto après une rencontre avec son homologue française Florence Parly à Jakarta.

Le contrat s'élève à 8,1 milliards de dollars (près de 7,1 milliards d'euros) pour les 42 avions et leurs armements, selon le ministère français des Armées. 

Le plus grand pays d'Asie du Sud-Est qui cultive sa position de non-aligné n'avait jamais acquis précédemment d'avions de combat français, mais il cherche à diversifier ses alliances face à une hausse des tensions dans la région, notamment entre la Chine et les Etats-Unis.

«42 Rafale ! L’Indonésie fait le choix de l’excellence industrielle française !», s'est réjoui le président Emmanuel Macron sur son compte twitter. 

Il a salué «une nouvelle étape (qui) renforce nos partenariats» dans la région.

«C’est un nouveau pays Dassault, c’est ce qui en fait un contrat historique», s'est félicité le PDG de Dassault Aviation Eric Trappier.

La commande fixe une entrée en vigueur du contrat en deux fois, avec 6 appareils puis une deuxième tranche de 36. 

«L’avantage c’est qu’en mettant plus vite en vigueur les 6 premiers, on gagne un peu de temps», a précisé à l'AFP le patron du constructeur du Rafale.

Le contrat comporte des compensations industrielles «offsets») représentant 85% de sa valeur, a par ailleurs indiqué Eric Trappier.

La France en recherche de nouveaux partenaires dans le Pacifique après la gifle australienne

La France cherche aussi à resserrer les liens avec l'Indonésie après avoir vu sa stratégie pour s'affirmer dans l'Asie-Pacifique ébranlée l'an dernier quand l'Australie a rompu soudainement un méga-contrat d'achat de sous-marins français et rejoint une alliance stratégique, AUKUS, avec les Etats-Unis et le Royaume-Uni.

Depuis cette déconvenue, Paris s'efforce de renforcer son alliance avec ses partenaires anciens, Japon et Inde, mais aussi avec l'Indonésie, et d'autres partenaires en Asie.

La France a ainsi engagé un «partenariat renforcé» avec l'Indonésie, à l'occasion de la visite du ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian en novembre.

Le choix que fait l'Indonésie est celui de la souveraineté et de l'excellence technique

«Le choix que fait l'Indonésie est celui de la souveraineté et de l'excellence technique, avec un avion qui a démontré ses capacités opérationnelles à de nombreuses reprises», a souligné la ministre française des Armées Florence Parly aux journalistes.

Les deux ministres ont évoqué l'importance d'une «bonne coordination entre tous les acteurs intéressés à défendre un Indo-Pacifique libre, ouvert et fondé sur un multilatéralisme efficace», a-t-elle noté.

A l'issue de sa visite, les deux pays ont également engagé une coopération de recherche et développement dans le domaine des sous-marins avec un accord entre le groupe français Naval Group et le constructeur naval indonésien PT Pal qui «devrait déboucher sur l'acquisition de deux sous-marins Scorpene», a ajouté le ministre indonésien.

«Ces grands contrats d'armemements sont des ciments extrêmement solides qui arriment la relation bilatérale pendant des décennies», selon le ministère français des Armées.

Le groupe français Thales a de son côté conclu un memorandum avec la société indonésienne PT LEN pour une coopération dans les satellites, et Nexter avec PT Pindad dans les munitions.

Un contrat indonésien signé avec la Russie pour des Sukhoï Su-35 rompu à cause d'une loi américaine

Les forces aériennes indonésiennes disposent d'un équipement vieillissant, essentiellement des F-16 américains et des Sukhoï russes Su-27 et Su-30, et est en négociations avec de multiples partenaires afin de renouveler ses avions de combat.

D'autant plus qu'un contrat que l'Indonésie avait signé en 2018 pour l'achat de onze avions de chasse Sukhoï Su-35 à la Russie ne s'est jamais matérialisé, du fait de la loi américaine Caatsa qui prévoit des sanctions automatiques dès lors qu'un pays conclut une «transaction significative» avec le secteur de l'armement russe.

Jakarta négocie en parallèle l'achat d'une trentaine d'avions de combat américains F-15, selon les médias, et participe à un projet de recherche et développement avec la Corée du Sud pour l'avion de combat  KF-21.

Dassault a connu une année faste en 2021 avec, 18 appareils vendus à la Grèce (dont douze d'occasion), 30 à l'Egypte et 12 d'occasion à la Croatie et une commande record de 80 appareils destinés aux Emirats arabes unis

.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix