Face au Covid-19, le maire de Moscou instaure un confinement avec «système de contrôle intelligent»

Face au Covid-19, le maire de Moscou instaure un confinement avec «système de contrôle intelligent»© Shamil Zhumatov Source: Reuters
Vidéo
Photographie montrant la Place Rouge, la tour Spasskaya du Kremlin et la cathédrale Saint-Basile, dans le centre de Moscou, le 30 mars.

Le maire de Moscou, qui concentre les deux tiers des cas de contamination au Covid-19 en Russie, a mis en place plusieurs mesures coercitives, dont un confinement à durée indéterminée, encadré par un «système de contrôle intelligent».

Sergueï Sobianine, le maire de la capitale russe, a décidé le 29 mars d'instaurer à Moscou plusieurs mesures restrictives, semblables à celles déjà en vigueur en France, dont un confinement d'une durée indéterminée, afin de lutter contre la propagation de la pandémie de Covid-19. Et pour cause, le nombre de personnes contaminées ne cesse d'augmenter en Russie, particulièrement à Moscou, qui concentre les deux tiers des cas du pays.

De son côté, le président russe Vladimir Poutine a appelé, ce 30 mars, les habitants de Moscou à «prendre au sérieux» le confinement, au moment où des dispositions similaires sont prises voire déjà appliquées dans un nombre croissant de régions russes. «Je demande aux Moscovites et aux habitants de la région de prendre ces mesures nécessaires [...] avec le plus grand sérieux et avec une totale responsabilité», a déclaré le chef d'Etat russe lors d'une réunion par visioconférence avec des responsables, dont les propos ont été rapportés par l'AFP.

Vladimir Poutine a également exigé d'«informer constamment et objectivement» les Russes sur l'évolution de la situation pour lutter contre les «provocations, rumeurs stupides et spéculations malveillantes» lors de cette même réunion, avant d'ordonner aux gouverneurs régionaux d'agir «réellement» contre la propagation du virus et à ne pas se contenter «de bouts de papiers et de rapports».

Enfin, le chef du Kremlin a demandé aux responsables russes d'augmenter le nombre de lits d'hôpitaux disponibles, de déployer des centres de test supplémentaires, de constituer une réserve de systèmes de respiration artificielle et de médicaments et d'exiger de contrôler l'assistance aux personnes âgées.

La situation moscovite est «entrée dans une nouvelle étape»

«La situation liée à la propagation du coronavirus est entrée dans une nouvelle étape. Plus de 1 000 cas ont déjà été enregistrés à Moscou. Personne n'est à l'abri [d'une contamination au Covid-19]», a écrit Sergueï Sobianine sur son blog le 29 mars.

Les nouvelles mesures entrées en vigueur à Moscou ce 30 mars, ainsi que dans sa région, autoriseront les Moscovites à sortir de chez eux seulement pour aller travailler, en cas d'urgence médicale, afin de se rendre à la pharmacie ou de faire des courses dans les magasins les plus proches de chez eux. Ils peuvent également sortir leurs poubelles et promener leurs animaux de compagnie dans un rayon de 100 mètres autour de leur domicile. Par ailleurs, des permis spéciaux seront prochainement délivrés aux personnes exemptées de l'obligation de confinement.

L'édile de Moscou encourage également le télétravail et la distanciation sociale, affirmant que les individus devraient maintenir une distance d'un mètre et demi entre eux. L'ensemble des commerces et magasins se sont vu enjoindre de créer les conditions adéquates pour y parvenir, y compris des marquages ​​au sol et l'introduction de régimes spéciaux de visite.

Plusieurs régions ont annoncé dans la foulée suivre l'exemple moscovite. Ainsi, la région de Mourmansk (nord-ouest) a ordonné un confinement général de la population dès le 30 mars au matin. Pour sa part, la région de Transbaïkalie (Sibérie orientale) compte instaurer des mesures similaires à partir du 30 mars au soir.

Vers «un contrôle quasi-absolu sur les déplacements des gens»

Outre le fait que le décret émis par Sergueï Sobianine s'applique à tous les groupes d'âge, les nouvelles mesures restrictives seront appliquées à l'aide d'un système de laissez-passer spécial. En effet, la déclaration du maire mentionne un «système de contrôle intelligent», qui sera introduit «dans les prochains jours», après quoi les résidents ne seront plus autorisés à quitter leur domicile sans permis, d'après le communiqué du maire.

«J'espère que d'ici la fin de la semaine, nous aurons des systèmes informatiques nous permettant d'assurer un contrôle quasi-absolu sur les déplacements des gens», a déclaré Sergueï Sobianine, cité par l'agence Interfax.

«La tournure extrêmement négative des événements que nous voyons dans les plus grandes villes d'Europe et aux Etats-Unis suscite une grande inquiétude pour la vie et la santé [des citoyens russes]», a justifié l'édile moscovite.

Par ailleurs, la Russie a entièrement fermé, ce 30 mars, ses frontières pour empêcher la propagation du Covid-19. Pour rappel, seuls les magasins d'alimentation et les pharmacies sont encore ouverts dans le pays depuis le 28 mars.

La pandémie aux portes du Kremlin

Bien que le président russe Vladimir Poutine ait notamment décrété, le 25 mars, la semaine du 28 mars au 5 avril chômée afin de ralentir la propagation de la pandémie en Russie, il n'avait cependant pas ordonné à ce stade de confinement de la population. Toutefois, plusieurs nouveaux cas de contamination, notamment celui d'un des employés de l'administration présidentielle testé positif au Covid-19, ont ensuite poussé le gouvernement et le Premier ministre russes, Mikhaïl Michoustine, à déclarer que les mesures restrictives introduites à Moscou et dans sa région en raison du coronavirus devraient être étendues à l'ensemble du pays.

Ainsi, Sergueï Sobianine, relayant l'appel du Premier ministre, a finalement décidé de restreindre les déplacements des Moscovites, qui, jusqu'à présent, ne respectaient pas totalement les demandes de distanciation sociale des autorités, notamment en profitant en nombre de l'arrivée du printemps dans les parcs de la ville.

Mikhaïl Michoustine avait appelé les autres régions russes à préparer «des mesures similaires» à celles appliquées dans la région de Moscou et à les imposer si nécessaire. La Russie a officiellement recensé 1 836 cas d'infection et neuf décès, selon le dernier bilan officiel du 30 mars cité par l'AFP.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»