Covid-19 : Poutine reporte la réforme constitutionnelle et annonce des mesures contre la pandémie

Covid-19 : Poutine reporte la réforme constitutionnelle et annonce des mesures contre la pandémie© Alexey DRUZHININ / SPUTNIK Source: AFP
Le président russe Vladimir Poutine s'adresse à la nation au sujet de la pandémie de Covid-19, depuis la résidence de Novo-Ogariovo, dans les environs de Moscou, le 25 mars 2020.

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé de nombreuses mesures visant à soutenir la population face à la pandémie de Covid-19, parmi elles le report du vote sur la réforme constitutionnelle et plusieurs dispositions d'ordre économique.

Lors de son allocution télévisée ce 25 mars, le président russe Vladimir Poutine a annoncé sa décision de reporter à une date ultérieure le vote sur sa réforme constitutionnelle prévue initialement le 22 avril, afin de soutenir les Russes face à la menace de plus en plus grave de la pandémie de Covid-19 dans le pays. «Nous évaluerons comment la situation évoluera  [...] puis nous déciderons d'une nouvelle date», a expliqué le chef d'Etat russe.

Vladimir Poutine a ajouté que la décision sur la tenue du vote sera prise en tenant compte des recommandations des professionnels de la santé. Le chef d'Etat a également décrété la semaine prochaine chômée afin de ralentir la propagation de la pandémie en Russie, sans toutefois, ordonner à ce stade le confinement de la population. Les hôpitaux, pharmacies, banques, administrations, magasins alimentaires et transports continueront néanmoins à fonctionner.

Des mesures économiques visant à soutenir la population

Soulignant que l'économie russe se trouvait «sous forte pression» en raison de la pandémie, Vladimir Poutine a annoncé une série de mesures sociales et économiques, de soutien au pouvoir d'achat et aux entreprises. Il a notamment décrété le renouvellement automatique de toutes les allocations et prestations sociales pendant six mois, des pauses dans le remboursement des prêts des citoyens et une augmentation de l'allocation de chômage.

De plus, des paiements spéciaux seront accordés pour soutenir les personnes dont les moyens de subsistance ont été affectés par la pandémie, que ce soit en raison de problèmes de santé ou du ralentissement économique qu'elle a provoqué.

Pour les entreprises, le chef d'Etat russe a annoncé un report d'impôt et de crédit pour les PME pendant six mois afin de les «aider à poursuivre un travail durable, ce qui signifie garder leurs employés». Et d'affirmer : «Notre tâche la plus importante [...] est d'assurer la stabilité du marché du travail et d'éviter une flambée du chômage.» Il a également promis de taxer davantage les circuits d'optimisation fiscale et les transferts de fonds vers des comptes offshore à l'étranger.

Vladimir Poutine a appelé tous les Russes à prendre la situation au sérieux et à suivre les instructions des responsables de la santé et des autres autorités, car le bien-être de nombreuses personnes, en particulier des personnes âgées particulièrement vulnérables au virus, en dépend.

«Toutes les mesures qui ont été et seront prises fonctionneront et produiront un résultat tant que nous ferons preuve de solidarité et de compréhension de la difficulté de la situation actuelle», a insisté le président russe, et à condition que «l'Etat, la société et les citoyens agissent ensemble. Si tout le monde fait tout son possible».

L'économie russe a été fortement touchée par la crise mondiale provoquée par la pandémie, en raison en particulier de la chute du prix du brut et, par ricochet, de celle du rouble.

La Russie peu touchée jusqu'à présent mais déjà prête ?

Le chef de l'Etat russe avait tenu, le 24 mars, une réunion avec des membres du groupe de travail responsable de la lutte contre la propagation du Covid-19. A la suite de cette réunion, en adoptant toutes les mesures de sécurité, Vladimir Poutine a visité l'hôpital spécialisé dans les traitement des patients infectés par le Covid-19, près de Moscou.

Le nombre de personnes infectées par le virus en Russie a augmenté de 163 au cours des dernières 24 heures et s'élève désormais à 658 personnes, causant deux décès d'après un bilan de l'AFP réalisé le 25 mars. En outre, des cas d'infection ont été enregistrés dans 55 régions du pays, faisant craindre une augmentation massive du nombre de contamination au cours des prochains jours.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»