Russie : l'épidémie de Covid-19 arrive aux portes du Kremlin

Russie : l'épidémie de Covid-19 arrive aux portes du Kremlin Source: Reuters
Vladimir Poutine a enfilé un costume de protection lors de sa visite de l'hôpital près de Moscou où sont traités les patients atteints du coronavirus.
Suivez RT France surTelegram

Alors que la Russie se met progressivement à l'arrêt pour stopper la propagation du Covid-19, l'administration du président a annoncé le premier cas d'infection chez un de ses employés. Retour sur la situation dans le pays.

Lors de son allocution télévisée du 25 mars, Vladimir Poutine s'est montré lucide, en affirmant que l'épidémie de coronavirus était inévitable en Russie. «Près de nos frontières se trouvent des États qui sont déjà gravement touchés par l'épidémie, et il est objectivement impossible de bloquer complètement sa pénétration dans notre pays», a-t-il expliqué. Deux jours seulement après ce discours, les journalistes ont appris que le virus s'était immiscé au plus près du pouvoir suprême russe. 

Le 27 mars le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a confirmé qu'un des employés de l'administration présidentielle avait été testé positif au Covid-19. Et d'ajouter que la personne concernée n'avait pas de contact direct avec le chef de l’Etat. Il a également rejeté les spéculations sur un deuxième cas d’infection au sein de l'administration présidentielle. Toutes les mesures épidémiologiques nécessaires sont prises pour empêcher la propagation du virus au sein de l'institution, a assuré le porte-parole. «Tous les employés ayant été en contact avec lui sont placés sous surveillance. Une désinfection a été effectuée dans tous les locaux où il travaillait ces derniers jours», a indiqué le service de presse.

Le 26 mars, il a été signalé qu'un employé du gouvernement aurait également aurait pu attraper le coronavirus. Actuellement, il est placé en quarantaine. Le gouvernement russe a chargé les autorités fédérales de faire passer le plus grand nombre possible d'employés en télétravail à partir du 27 mars.

Le président Vladimir Poutine a recommandé mercredi aux Russes de rester chez eux, après avoir décrété une semaine chômée à partir du 28 mars et reporté le vote sur la réforme constitutionnelle afin de freiner la pandémie, sans ordonner pour le moment de confinement de la population.

Progression stable malgré un taux relativement bas

Le nombre de personnes infectées au nouveau Coronavirus en Russie a augmenté de 196 au cours des dernières 24 heures et s'élève désormais à 1036 personnes ; des cas de contamination ont été enregistrés dans 58 régions du pays. Selon le groupe de travail responsable de la lutte contre le coronavirus, à ce jour trois personnes sont décédées en Russie suites aux maladies provoquées par le Covid-19.

Le Premier ministre russe Mikhaïl Michoustine a déclaré que les mesures restrictives introduites à Moscou et dans la région de Moscou en raison du coronavirus devraient être étendues à toutes les régions du pays. Il a également appelé les Russes à «prendre au sérieux et de manière responsable» les mesures prises, qui devraient empêcher la propagation du coronavirus.

En pleine pandémie de Covid-19, le nombre de fausses informations diffusées sur internet ne cesse d’augmenter et la Russie ne fait pas exception. Roskomnadzor [service fédéral de supervision des communications, des technologies de l'information et des médias de masse] a déclaré qu'il était prêt à introduire des mesures sévères, y compris le blocage et la révocation de licences de médias, pour la diffusion de fausses informations au sujet du coronavirus en Russie. Ainsi suite à la demande du parquet fédéral, Twitter a été contraint de supprimer des messages au contenu diffamatoire. Dans le viseur – de nombreux messages concernant une ordonnance prétendument adoptée par le ministre russe de la Défense sur l'introduction d'un couvre-feu à Moscou.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix