Boris Johnson annonce la suspension du Parlement jusqu'au 14 octobre

Boris Johnson annonce la suspension du Parlement jusqu'au 14 octobre© Geoffroy Van Der Hasselt Source: AFP
Boris Johnson, le 22 août 2019 (image d'illustration).

Le Premier ministre britannique a annoncé que le Parlement serait suspendu jusqu'au 14 octobre, soit deux semaines avant la date prévue du Brexit. L'opposition dénonce un moyen d’éviter les débats.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé ce 28 août que les travaux du Parlement seraient suspendus la deuxième semaine de septembre et jusqu'au 14 octobre, soit deux semaines avant la date prévue du Brexit. Soulevant les critiques de l'opposition, cette décision a été justifiée par le Premier ministre, assurant que les élus «auront l'occasion de débattre du programme du gouvernement et de son approche du Brexit avant le Conseil européen [des 17 et 18 octobre] et pourront ensuite voter les 21 et 22 octobre, une fois son résultat connu».

«Si je réussis à conclure un accord avec l'UE, le Parlement pourra alors passer la loi pour la ratification de l'accord avant le 31 octobre», a-t-il ajouté, précisant que les semaines à venir étaient «vitales pour [les] négociations avec l'UE». Boris Johnson s'est montré optimiste sur un possible règlement rapide de la question. «En montrant unité et détermination, nous avons une chance de décrocher un nouvel accord qui puisse être adopté par le Parlement», a-t-il affirmé.

Cette information, qui laisse augurer d'un Brexit sans accord, a entraîné une chute de la livre sterling face au dollar de 0,6%.

La rentrée parlementaire étant prévue le 3 septembre, les députés ne siégeront que quelques jours avant la suspension jusqu'au 14 octobre. En raison des conférences annuelles des partis politiques, qui se tiennent traditionnellement au mois de septembre, le Parlement est régulièrement suspendu plusieurs semaines. Mais cette fois-ci, il le sera encore douze jours après la dernière conférence de parti, celle des Conservateurs.

L'opposition a dénoncé une décision «antidémocratique» de la part de Boris Johnson, qui a réaffirmé sur l'antenne de la chaîne Sky que les députés auraient «amplement le temps de discuter le Brexit avant et après le Conseil européen». Le Premier ministre britannique avait affirmé sa volonté, le 19 août dernier, de s'affranchir «immédiatement» des règles de l'UE en matière de libre-circulation dès que le Brexit serait effectif. 

Lire aussi : Libre circulation : le jour du Brexit, Londres mettra «immédiatement» fin aux règles de l'UE

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»