Libre circulation : le jour du Brexit, Londres mettra «immédiatement» fin aux règles de l'UE

Libre circulation : le jour du Brexit, Londres mettra «immédiatement» fin aux règles de l'UE© Peter Nicholls/Pool Source: Reuters
Boris Johnson, Premier ministre britannique (image d'illustration).

A l'approche de la date du Brexit, le torchon brûle entre Bruxelles et Londres. Pour sa part, le gouvernement britannique entendrait s'affranchir «immédiatement» des règles de l'UE en matière de libre-circulation des personnes le 31 octobre 2019.

Comme le rapporte Reuters le 19 août, le gouvernement britannique a annoncé qu'il pourrait «immédiatement mettre fin aux règles de la liberté de circulation de l'Union européenne (UE)» à la date prévue du Brexit, le 31 octobre.

Cité par l'agence de presse britannique, un communiqué du Home office stipule en effet que «la liberté de circulation telle qu'elle existe actuellement prendra[it] fin le 31 octobre, lorsque le Royaume-Uni quittera l'UE», et le texte de préciser : «Après le Brexit, le gouvernement mettra en place un nouveau système d'immigration plus équitable qui donnera la priorité aux compétences [des gens] plutôt que d'où ils viennent».

Le Premier ministre Boris Johnson a de son côté déclaré : «Ce que nous allons faire, c'est quitter l'UE et cela signifie que légalement toutes ces pouvoirs reviennent au Royaume-Uni [...] Cela ne veut pas dire que nous allons empêcher quiconque d'entrer dans ce pays, cela ne signifie pas que nous deviendrons hostiles à l’immigration ou aux immigrés.»

Londres se montre donc désormais plus catégorique que par le passé quant à l'application du Brexit, conformément au choix des Britanniques exprimé le 23 juin 2016 dans les urnes.

En outre, la position de Londres intervient après une série de mesures annoncées par Bruxelles concernant le concept de libre-circulation entre l'UE et le Royaume-Uni, en cas de Brexit sans accord. En effet, comme le rapporte l'AFP le 19 août, l'UE avait de son côté menacé de mettre immédiatement en place des contrôles douaniers ainsi que des inspections de sécurité alimentaire et de vérification des normes européennes à sa frontière avec le Royaume-Uni.

Souvent présentée comme un acquis fondamental de l'UE, la quadruple libre circulation (des personnes, des marchandises, des services et des capitaux) constitue un pan des négociations entre Londres et Bruxelles. 

Lire aussi : «Libre circulation» des Européens : entre éléments de langage pro-UE et réalité (ANALYSE)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»