Crise en Algérie : le chef de l’armée estime que «pour chaque problème existe une solution»

Crise en Algérie : le chef de l’armée estime que «pour chaque problème existe une solution»© Ramzi Boudina Source: Reuters
Abdelaziz Bouteflika discute avec le chef d'état-major de l'armée algérienne , le général Ahmed Gaid Salah, lors de la cérémonie de remise des diplômes dans une académie militaire le 27 juin 2012 (image d'illustration).

Le patron de l'armée algérienne s’est une nouvelle fois exprimé, ce 18 mars, sur les manifestations contre Abdelaziz Bouteflika. Tout en saluant le pacifisme des manifestants, il a estimé que des solutions existaient pour résoudre la crise politique.

L’armée aurait-elle un rôle à jouer dans la résolution de la crise actuelle en Algérie ? Si le chef d’Etat-Major de l’armée algérienne Ahmed Gaïd Salah avait assuré à plusieurs reprises que la grande muette n’interviendrait plus dans la vie politique algérienne, il a une nouvelle fois réagi à la situation politique actuelle dans laquelle se trouve le pays, via un communiqué publié ce 18 mars. Saluant la «profonde conscience populaire», le général qui est également vice-ministre de la Défense, a estimé que «pour chaque problème exist[ait] une solution, voire plusieurs».

«L’espoir de voir l’Algérie, toujours et à jamais, au-dessus de tous les défis, est un espoir permanent qui se renouvelle et qui s’enracine dans les esprits et les cœurs. Un espoir augurant d’un avenir meilleur et d’une capacité à relever les enjeux, tous les enjeux. Ces ambitions d’un avenir meilleur font la fierté de l’Armée nationale populaire, qui s’enorgueillit d’être l’un de ses artisans, en s’inspirant de cette force, appuyée par son lien étroit avec son grand peuple et par la sympathie de ce dernier envers ses Forces armées», a notamment déclaré Ahmed Gaïd Salah.

Une allusion sans ambiguïté aux slogans scandés par de nombreux manifestants lors des différents rassemblements contre le président algérien Abdelaziz Bouteflika et son cercle rapproché : «Le peuple et l'armée sont frères

Abdelaziz Bouteflika en train de perdre un soutien de poids ?

Le ton du général algérien est bien différent de celui qu’il avait adopté après la tenue des précédentes manifestations. Le 8 mars, alors que des centaines de milliers d’Algériens étaient descendus dans les rues pour exprimer leur refus de voir le chef d’Etat briguer un cinquième mandat, il avait mis en garde contre des «forces malintentionnées jalouses de la stabilité et de la paix qui règnent en Algérie», lors de sa visite d’inspection à l’académie militaire de Cherchell (ouest d’Alger).

Le 10 mars, lors d’une visite dans une école préparatoire aux études d’ingénierie à Rouiba (est d'Alger), Ahmed Gaïd Salah avait amorcé un changement de ton à l’égard des manifestants : «L’Algérie est chanceuse de son peuple et l’armée est chanceuse de son peuple. Le peuple a conscience des défis d’un monde sans pitié», s’était-il félicité tout en assurant que «les liens entre l’Armée et la population [étaient] forts et spontanés».

Ahmed Salah Gaïd a pourtant toujours affiché sa fidélité à Abdelaziz Bouteflika. Il avait, à plusieurs reprises, dressé un bilan élogieux du président algérien en mettant notamment en avant les vertus de sa politique de «réconciliation nationale» gage, selon lui, de la stabilité du pays. Chose rare, le nom du locataire d'El Mouradia, qu'il cite régulièrement, n'apparaît plus dans ses derniers discours. 

Lire aussi : Le retrait de Bouteflika, une ruse ? Les Algériens joyeux... mais prudents (VIDEOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»