Afghanistan : un attentat-suicide revendiqué par Daesh fait au moins 11 morts et 25 blessés à Kaboul

- Avec AFP

Afghanistan : un attentat-suicide revendiqué par Daesh fait au moins 11 morts et 25 blessés à Kaboul
Illustration ©Mohammad Ismail/Reuters

D'après les autorités afghanes, au moins 11 personnes sont mortes et 25 ont été blessées dans l'attentat-suicide qui a secoué Kaboul ce 4 janvier dans la soirée. Après sa déroute en Syrie et en Irak, Daesh s'efforce de se redéployer.

Un attentat à la bombe à proximité de policiers et de manifestants à Kaboul, ce 4 janvier 2018 dans la soirée, a fait au moins 11 morts et 25 blessés. Daesh a revendiqué l'attaque, d'après Reuters qui cite l'organe de propagande de l'organisation terroriste. «Un assaillant kamikaze s'est fait exploser [...] près d'un groupe de policiers qui tentaient d'assurer la sécurité d'une manifestation», a déclaré un porte-parole du ministère de l'Intérieur, Nasrat Rahimi. «Le bilan pourrait évoluer, les ambulances continuant de travailler», a précisé un porte-parole du ministère afghan de la Santé.

Selon un responsable ayant requis l'anonymat cité par l'AFP, l'attentat s'est produit en marge d'une manifestation de protestation organisée après la mort d'un commerçant lors d'une opération de police visant des trafiquants d'alcool et de drogue.

Redéploiement de Daesh après les défaites en Syrie et en Irak

Malgré l'appui de l'aviation militaire américaine contre les terroristes et la présence de quelque 11 000 soldats au sol d'après le Pentagone, l'Afghanistan est régulièrement endeuillé par des attentats meurtriers. Dernier en date d'une longue série, une attaque suicide avait fait 15 morts lors de funérailles dans l'est du pays le 31 décembre.

Le 28 décembre dernier, au moins 41 personnes sont mortes et plus de 84 ont été blessées dans un attentat revendiqué par Daesh contre un centre culturel chiite à Kaboul. Cet attentat a été le plus sanglant depuis celui qui avait visé une mosquée chiite en octobre dernier et qui avait fait 56 morts et 55 blessés. Une action également revendiquée par l'Etat islamique.

La multiplication des attentats revendiqués par Daesh en Afghanistan confirme sa montée en puissance dans le pays, alors que les terroristes refluent de Syrie et d'Irak. Selon Zamir Kaboulov, en charge du département Moyen-Orient au sein du ministère russe des Affaires étrangères, cité par l'agence RIA Novosti, Daesh compterait environ 10 000 combattants en Afghanistan. «L'objectif de Daesh est limpide : étendre son influence au-delà de l’Afghanistan dont le territoire ne servirait plus que de base arrière. Ceci constitue une grave menace pour la sécurité de l'Asie centrale et le sud de la Russie», prévenait-il en décembre dernier.

Lire aussi : Avec l'accord tacite des Etats-Unis, des centaines de terroristes auraient fui Raqqa avant sa chute

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter