Lavrov : «Les médias russes n’interviennent pas dans les affaires intérieures des autres pays»

Lavrov : «Les médias russes n’interviennent pas dans les affaires intérieures des autres pays»© Ilia Pitalev Source: Sputnik
Les bureaux de RT à Moscou

Le chef de la diplomatie russe a de nouveau souligné le fait que Moscou n’avait pas l’intention d’influencer la situation à l’intérieur des autres pays, quels qu'ils soient, et n’utilisait pas les médias pour le faire.

«Ni RT, ni d’autres médias ou organisations basés dans notre pays n’interviennent dans les affaires intérieures des autres pays», a déclaré le 17 novembre à Moscou le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, lors d'une conférence de presse à l’issue d’une rencontre avec son homologue mexicain Luis Caso. Le responsable russe répondait à une question portant sur les publications dans la presse internationale, dont The HilletPolitico, concernant l'intention présumée de Moscou d’influencer l’élection présidentielle prévue au Mexique en 2018.

«Nous n’avons rien à voir avec la façon dont se déroulera l’élection mexicaine», a souligné le ministre. «Je peux confirmer que tout ça n’est qu’une spéculation sans aucun fondement quelconque et qui vise à perturber les relations russo-mexicaines. […] Et nous savons d’où viennent ces déclarations tendancieuses : des Etats-Unis qui prennent des mesures inadmissibles envers les médias, en premier lieu contre RT», a-t-il encore ajouté.

Sergueï Lavrov faisait référence à la décision du département américain de la Justice d'obliger RT à s'inscrire comme «agent étranger» aux Etats-Unis, conformément à une loi votée en 1938 qui visait à lutter contre la propagande nazie. Les autorités américaines n'ont de cesse d'accuser RT et l'agence de presse Sputnik, médias publics russes qui émettent en plusieurs langues, de relayer «la propagande du Kremlin» allant jusqu'à les soupçonner d'avoir tenté d'influer sur la campagne de présidentielle de 2016.

Lire aussi : RT a financé des campagnes de pub aux USA ? «Comme n'importe quel média», note Margarita Simonian

La chaîne, qui s'est conformée à cette injonction, a néanmoins dénoncé une mesure «discriminatoire», annonçant qu'elle entreprendrait une action en justice.

«Cela suscite chez moi un profond regret. Nous serons bien sûr contraints de répondre, mais nous le ferons de manière équilibrée et symétrique», a déclaré à ce sujet le chef de la diplomatie russe.

Le 15 novembre, les députés russes ont adopté un amendement à la loi de 2012 concernant les ONG financées par l'étranger. Celui-ci étend les dispositions du texte initial aux médias d'autres pays opérant en Russie et qui devront à l'avenir être enregistrés comme «agents de l'étranger». Neuf médias financés par les Etats-Unis ont déjà reçu des notifications d’une possible reconnaissance en tant qu'«agents de l’étranger».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.