RT a choisi de s’enregistrer en tant qu’un «agent de l’étranger» aux Etats-Unis

RT a choisi de s’enregistrer en tant qu’un «agent de l’étranger» aux Etats-Unis© RT

Entre subir des poursuites pénales et se plier à une demande qu’elle estime discriminatoire et illégale, en se soumettant à la loi américaine FARA votée en 1938, la chaîne RT aux Etats-Unis a choisi la dernière option, d’après sa rédactrice en chef.

«Entre l'ouverture de poursuites pénales et l'enregistrement, nous avons choisi la deuxième option. Nous félicitons la liberté d'expression à l'américaine et tous ceux qui y croient encore», a ironisé sur Twitter, le 13 novembre, la rédactrice en chef monde de RT, Margarita Simonian.

C’est cette date que le ministère américain de la Justice avait fixé comme date butoir, exigeant de la chaîne RT qu'elle se fasse enregistrer aux Etats-Unis comme «agent de l'étranger», se soumettant ainsi à la loi dite FARA («Foreign agents registration act»).

Votée en 1938 aux Etats-Unis, cette dernière avait pour objectif de contrer l'influence des milieux nazis dans le pays. A l'heure actuelle, environ 400 structures sont enregistrées auprès de l'administration américaine comme «agents de l'étranger» mais aucun média n'en fait partie.

«Cette demande n'est pas seulement contraire à la loi, et nous allons le prouver en justice, mais également discriminatoire. Elle contredit les principes de démocratie et de liberté d'expression», a fait savoir Margarita Simonian.

Ces exigences de Washington ont été dénoncées le 11 novembre par le président russe Vladimir Poutine comme une «attaque contre la liberté d'expression» qui amènerait une «riposte adéquate et similaire» de Moscou.

Le vice-président de la Douma, la chambre basse du Parlement russe, Piotr Tolstoï, a ainsi annoncé le 13 novembre que la loi de représailles préparée par les députés russes devrait être adoptée dès cette semaine, soit le 15 novembre au plus tôt.

Certains médias américains tels que Voice of America et Radio Free Europe/Radio Liberty, deux radios financées par le Congrès américain, pourraient ainsi être contraintes de se faire enregistrer comme des «agents de l'étranger» en Russie.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.