Neuf médias pourraient être reconnus comme «agents de l'étranger», prévient Moscou

Neuf médias pourraient être reconnus comme «agents de l'étranger», prévient Moscou© Grigori Sysoïev Source: Sputnik
Le ministère russe de la Justice

Plusieurs médias opérant en Russie et financés depuis l’étranger pourront être reconnus comme «agents de l’étranger» par Moscou, dans une mesure de riposte à l’enregistrement forcé de RT aux Etats-Unis sous cette désignation.

Le ministère russe de la Justice a envoyé, les 15 et 16 novembre, des lettres de notification d’une possible reconnaissance en tant qu'«agent de l’étranger» à neuf médias, selon le service de presse du ministère. Parmi ces médias, les branches russes du réseau de radio international américain la Voix de l’Amérique et d’une autre radio financé par les Etats-Unis Radio Free Europe/Radio Liberty. Les sites d’information Kavkaz.Realii, Krym.Realii et Sibir.Realii, le site factograph.info, le projet IdelRealii et la radio en langue tatare Azatliq – qui sont tous des branches de Radio Liberty en Russie – ont également reçu la notification. Finalement, la chaîne d’information Current Time TV, projet conjoint de Radio Liberty et de la Voix de l’Amérique, s’est aussi vu adresser une lettre de la part des autorités russes.

Le 15 novembre, les députés russes ont adopté un amendement à la loi de 2012 concernant les ONG financées par l'étranger. Celui-ci étend les dispositions du texte initial aux médias d'autres pays opérant en Russie, qui devront à l'avenir être enregistrés comme «agents de l'étranger». Les médias qui refusent de s'y soumettre pourront se voir confrontés à des sanctions et des restrictions de leurs activités sur le sol russe.

«Toutes les tentatives portant atteinte à la liberté des médias russes à l’étranger ne sont et ne seront pas tolérées sans une réaction symétrique de la part de Moscou», a déclaré le porte-parole du président russe Dmitri Peskov après l’adoption de l’amendement.

Le document devrait être examiné par la chambre haute du Parlement russe le 22 novembre, en vue d'une validation définitive.

Il s’agit d’une réponse à la décision du département américain de la Justice de faire RT s'inscrire comme «agent étranger» aux Etats-Unis, conformément à une loi votée en 1938 visant à lutter contre la propagande nazie. La chaîne, qui s'est conformée à cette injonction, a néanmoins dénoncé une mesure «discriminatoire», annonçant qu'elle entreprendrait une action en justice.

«Mes plus sincères condoléances à tous les journalistes et toutes les organisations médiatiques, russes ou étrangères, qui se sont retrouvées prises dans les jeux politiques de Washington», a réagi la rédactrice en chef monde de RT, Margarita Simonian.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.