Au bord de l'anéantissement militaire, Daesh appelle les siens à «résister aux infidèles»

Au bord de l'anéantissement militaire, Daesh appelle les siens à «résister aux infidèles»© AHMAD AL-RUBAYE Source: AFP
Un membre d'une milice irakienne retire un drapeau de l'EI à Mossoul en août 2017.

Un enregistrement audio attribué à Abou Bakr al-Baghdadi, l'autoproclamé calife de Daesh plusieurs fois donné pour mort, a appelé les combattants de Daesh, au bord de la défaite, à se battre jusqu'au bout contre les Etats-Unis, la Russie et l'Iran.

L'«agence de production» audio de l'Etat islamique, al-Fourqane, a diffusé l'enregistrement d'un discours attribué à Abou Bakr al-Baghdadi dans lequel celui-ci exhorte ses combattants à «résister face aux infidèles». On ignore la date de cet enregistrement tout comme son authenticité, tant les apparitions du «calife», plusieurs fois donné pour mort depuis 2014, sont rares. La dernière diffusion d'un enregistrement de lui datait jusqu'à présent de novembre 2016

Dans le document audio, la voix supposée d'Abou Bakr al-Baghdadi déclare que les chefs de l'organisation terroriste et ses «soldats» ont réalisé que pour obtenir la grâce de Dieu et la victoire, il leur fallait «faire preuve de patience et résister face aux infidèles, quelles que soient leurs alliances». Avant d'ajouter : «Ce qui importe ce n'est pas le nombre, les équipements et la force.»

L'enregistrement audio évoque par ailleurs les «nations infidèles et en premier lieu les Etats-Unis, la Russie et l'Iran». 

En 2016, le «calife» avait publié un message audio similaire appelant ses combattants à ne pas se replier devant l’avancée de l’armée irakienne à Mossoul, et à «détruire les villes des infidèles» à l'aide de kamikazes. Ce type d'appel à l'exportation de la lutte hors de la zone irako-syrienne a été répété à de nombreuses reprises par l'organisation au fur et à mesure de ses défaites sur le terrain militaire. 

Le 16 juin, le ministère russe de la Défense avait déclaré la mort probable du «calife» de l'Etat islamique dans une frappe aérienne visant une réunion de chefs de Daesh. Le gouvernement russe avait cependant ultérieurement affirmé ne pas pouvoir confirmer l'information. Fin août, le général américain Stephen Townsend, commandant de la coalition contre Daesh en Irak et en Syrie, avait confié qu'il pensait le chef de Daesh toujours en vie, tout en avouant n'avoir «aucune idée» de l'endroit où il pouvait se trouver. 

Le soir du 28 septembre, Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, a déclaré à l'AFP n'avoir à ce jour «aucune information» au sujet du nouvel enregistrement diffusé par Daesh.

Lire aussi : Le chef du contre-terrorisme kurde sûr «à 99%» qu'Abou Bakr al-Baghdadi est vivant

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.