Moscou convoque un diplomate américain après l'annonce de la perquisition de sa mission à Washington

Moscou convoque un diplomate américain après l'annonce de la perquisition de sa mission à Washington© Google Map
Bâtiment de la mission russe à Washington

Le numéro deux de l'ambassade américaine à Moscou a été convoqué par le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov. Celui-ci a dénoncé les «fouilles illégales» qu'avait prévues Washington dans un bâtiment diplomatique russe.

Selon l'agence de presse russe Ria Novosti, des perquisitions ont débuté après la fermeture des locaux de la mission commerciale russe à Washington le 2 septembre à 19h (heure française). «Les employés de l'ambassade ont été autorisés à assister aux perquisitions à la demande insistante de la Russie», a confié à Ria Novosti un porte-parole de l'ambassade russe, Nikolaï Lakhonine.

Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères, avait convoqué plus tôt le numéro deux de l'ambassade américaine à Moscou, Anthony Godfrey, afin de lui remettre une note écrite dénonçant les perquisitions que devaient réaliser par les Etats-Unis dans le bâtiment.

Le ministère russe des Affaires étrangères avait qualifié de «fouilles illégales» les perquisitions annoncées. «Il s'agit d'une action agressive sans précédent», a ajouté Sergueï Lavrov. Il a par ailleurs estimé que les services secrets américains pourraient mettre en place une «provocation antirusse en disséminant des éléments compromettants sur les lieux [de la fouille]».

Cette convocation intervient alors que les tensions diplomatiques s'accroissent entre les deux pays. Le 1er septembre, la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, avait jugé que Washington menaçait la sécurité de ses concitoyens, en décidant de perquisitionner un autre bâtiment diplomatique russe, le consulat général à San Francisco, que les diplomates ont été sommés d'évacuer.

Washington avait fait savoir le 31 août que la Russie avait jusqu'au 2 septembre pour fermer son consulat général à San Francisco, ainsi que ses missions commerciales à Washington et à New York. Cette mesure avait été décidée en représailles à la réduction drastique du personnel des représentations diplomatiques américaines en Russie, qui elle-même s'inscrit dans une série de vexations diplomatiques entre les Etats-Unis et la Russie.

Lire aussi : Washington suspend l'octroi de visas en Russie, Moscou ne va pas sanctionner les citoyens américains

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.