Moscou va réduire le nombre de diplomates US en Russie, en représailles aux sanctions américaines

Moscou va réduire le nombre de diplomates US en Russie, en représailles aux sanctions américaines© Valeriy Melnikov Source: Sputnik
Un diplomate américain (archive)

La Russie a fait connaître ses premières mesures de représailles aux sanctions américaines votées le 27 juillet. Le personnel diplomatique des Etats-Unis sera limité à 455 personnes.

Le ministère des Affaires étrangères russe a réagi aux sanctions américaines visant la Russie votées par la Chambre des représentants et le Sénat le 27 juillet en annonçant dans un communiqué la réduction du personnel diplomatique américain dans le pays. Ce nombre sera porté à 455 au 1er septembre. 

Une telle réduction revient à ramener le personnel des représentations américaines au même niveau que celui du personnel des représentations russes aux Etats-Unis.

En sus, l'utilisation par l'ambassade américaine d'une résidence en périphérie de la capitale russe et d'entrepôts va être suspendue.

«Il est évident que la Fédération de Russie a fait et continue de faire tout son possible pour normaliser les relations bilatérales, développer les relations et la coopération avec les Etats-Unis», a déclaré le ministère, s'inquiétant néanmoins de la «russophobie» des élus ayant voté ces sanctions.

Moscou n'exclut aucune mesure pour «ramener les Etats-Unis à la raison»

De son côté, le vice-ministre des Affaires étrangères Sergueï Riabkov a fait savoir, dans un communiqué, que la Russie n'excluait aucune mesure pour «ramener les Etats-Unis à la raison», la patience de Moscou ayant selon lui atteint ses limites. D'après le haut responsable russe, les Etats-Unis entendent, avec ces nouvelles sanctions anti-russes, accroître leur compétitivité économique.

Des mesures américaines visant à favoriser le leadership économique des Etats-Unis

«La nouvelle loi [américaine] vise, à travers des outils politiques, à créer des avantages concurrentiels déloyaux [bénéficiant aux] Etats-Unis au sein de l'économie mondiale», a affirmé la diplomatie russe.

Les sanctions américaines visent également, selon le communiqué «à limiter l'interaction des partenaires étrangers avec la Russie», ce qui représente «une menace pour de nombreux pays et pour les relations internationales».

Le ministère a aussi déclaré qu'il se réservait le droit de répliquer si les Etats-Unis décidaient d'expulser des diplomates russes. 

Vladimir Poutine avait estimé après le vote de la Chambre des représentants que ces sanctions étaient «illégales et extrêmement cyniques», et prévenu que Moscou réagirait face à cette «impudence».

Le texte voté par le Congrès, aussi critiqué par l'Union européenne, doit maintenant être soumis au président Donald Trump, qui a le choix de le signer en l'état ou de le bloquer.

Lire aussi : Nouvelles sanctions américaines contre la Russie : l'UE, «inquiète» pour son économie, veut réagir

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.