Voitures brûlées et véhicules de police dégradés pour l'ouverture du G20 à Hambourg (VIDEOS)

Voitures brûlées et véhicules de police dégradés pour l'ouverture du G20 à Hambourg (VIDEOS)© Hannibal Hanschke Source: Reuters
Un pompier éteint l'incendie d'une voiture lors des manifestations en marge du sommet du G20 à Hambourg

Les violents affrontements du 6 juillet entre manifestants radicaux et forces de l'ordre ont été suivis par de nouveaux actes de dégradation, le matin de l'ouverture du G20. 159 policiers ont été blessés et 45 personnes ont été interpellées.

Des manifestants opposés à la mondialisation ont, dans la matinée du 7 juillet, incendié plusieurs véhicules, notamment des voitures de police, dans plusieurs quartiers de Hambourg. Plusieurs vidéos attestent, selon leurs auteurs, du chaos qui règne dans les rue de la ville hôte du sommet du G20. On peut y voir notamment de nombreux incendies de véhicules.

Sur une de ces vidéos, on peut voir distinctement un activiste mettre le feu à un véhicule stationné dans la rue, tandis que d'autres opposants au G20 s'attaquent à un commerce à l'enseigne orange.

Un internaute a filmé au volant et en travelling une rue ponctuée de nombreux véhicules en feu. D'impressionnantes colonnes d'épaisse fumée noire s'élèvent vers le ciel.

On peut aussi apercevoir ces colonnes de fumée en plan plus large de la ville sur d'autres vidéos et photographies publiées sur les réseaux sociaux.

La police de Hambourg a demandé des renforts après les affrontements de la nuit, selon le quotidien allemand Die Welt, citant des policiers.

A l'heure actuelle, quarante-cinq personnes ont été interpellées et 159 policiers ont été blessés dans des affrontements, selon la police citée par les médias allemands. Ces chiffres englobent l'ensemble des violences qui ont eu lieu à Hambourg depuis la veille.

En effet, le 6 juillet, des voitures des forces de l'ordre ont été vandalisées, selon la police de Hambourg, qui a tweeté des images de camionnettes repeintes en noire et dont les fenêtres ont été brisées.

La police a recommandé à la population d'éviter la zone afin de ne pas se retrouver au milieu de scènes de chaos. 

Ces incendies et dégradations sont liées au sommet du G20 qui se tient les 7 et 8 juillet dans la grande ville portuaire allemande et que des milliers de manifestants radicaux tentent de perturber.

#Altona #brennt #Auto #Feuer #krawalle #g20 #hamburg

Une publication partagée par L.Design (@l.design_hh) le

Ces actes de vandalisme se sont produits en marge d'une manifestation anti-G20 à Hambourg qui a réuni près de 12 000 personnes (selon la police) avant de dégénérer en une violente confrontation entre forces de l'ordre et manifestants radicaux, le soir du 6 juillet, la veille de l'ouverture du sommet.

En direct : Le G20 ouvre ses portes sous haute tension

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.