«Bienvenue en enfer» : une manifestation anti-G20 dégénère, 111 policiers blessés (IMAGES)

«Bienvenue en enfer» : une manifestation anti-G20 dégénère, 111 policiers blessés (IMAGES)© Fabrizio Bensch Source: Reuters
Affrontements à Hambourg le 6 juillet

Une manifestation anti-G20 à Hambourg a réuni près de 12 000 personnes avant de dégénérer en une violente confrontation entre la police et des activistes radicaux, le soir du 6 juillet, la veille de l'ouverture du sommet.

«J'étais là-bas, je n'avais rien vu de tel auparavant», a déclaré le porte-parole de la police de Hambourg, Timo Zill, au média allemand ZDF, commentant les heurts qui ont opposé les forces de l'ordre à des manifestants anti-G20 le 6 juillet dans la ville portuaire du nord de l'Allemagne.

Selon l'agence de presse allemande DPA, 111 policiers ont été blessés au cours de ces affrontements qui se sont par ailleurs poursuivis dans les rues de la ville au cours de la nuit. Vingt-neuf personnes ont été interpellées et 15 placées en garde à vue.

Si les blessures sont légères pour la plupart d'entre eux, cinq ont été hospitalisés, a rapporté un membre des forces de l'ordre à l'AFP. Un policier a notamment été touché à l’œil par un feu d'artifice qui lui a explosé au visage.  

Auteur: Ruptly TV

Organisée à l'initiative d'une «alliance autonome et anticapitaliste», la démonstration de force des anti-G20, baptisée «Welcome to hell» (bienvenue en enfer), avait pourtant débuté de manière pacifique. Selon la police, près de 12 000 personnes ont ainsi défilé à Hambourg derrière une banderole de tête portant le slogan «Pulvériser le G20». Des affrontements ont éclaté en début de soirée lorsque plusieurs milliers d'activistes radicaux portant des masques, encagoulés et habillés de noir, ont refusé de révéler leurs identités. 

Auteur: Ruptly TV

Selon un communiqué de la police, les heurts ont éclaté lorsque les forces de l'ordre ont essayé de séparer le «black bloc» du reste des manifestants. Face aux jets de projectiles et aux coups de barre de fer, la police a dû faire usage de la force. Les policiers ont notamment eu recours à des canons à eau et à du gaz poivré pour disperser la foule.

On ignore le nombre de manifestants blessés. 

Le G20, rassemblant les 19 pays les plus plus puissants du monde et l'Union européenne, ouvre ses portes le 7 juillet à Hambourg en Allemagne. 20 000 policiers ont été déployés dans la ville, où les manifestations se multiplient.

Lire aussi : Hambourg : la police déploie des canons à eau contre les manifestants anti-G20 (PHOTOS, VIDEOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.