Daesh perdant du terrain en Syrie et Irak se rabat sur la Libye, sa «nouvelle patrie»

Les pompiers travaillent à éteindre l'incendie sur un des containers de pétrole à Ras Lanouf, en Libye Source: Reuters
Les pompiers travaillent à éteindre l'incendie sur un des containers de pétrole à Ras Lanouf, en Libye

Pour compenser la perte de revenus des installations pétrolières détruites par les frappes américaines et russes en Syrie et en Irak, l’organisation terroriste intensifie ses efforts en Libye, s’emparant de nouveaux champs pétroliers.

Plusieurs attaques contre des terminaux pétroliers libyens sur la côte méditerranéenne se sont produites dans les premières semaines de l’année. Les combattants de Daesh ont assiégé les ports de Sidra et de Ras Lanouf, importants centres de production et de transit de pétrole, tuant 11 gardiens et incendiant sept containers. La colonne de fumée de pétrole en feu était visible jusque dans l’espace, comme on peut le voir sur ces images satellite.

Lire aussi : Des panaches de fumée noire s’échappent des champs pétrolifères libyens attaqués par Daesh

La fumée de containers incendiés par Daesh

Un attentat à la camionnette piégée a visé, quelques jours plus tard, l’académie de police, faisant 60 morts, pour la plupart des jeunes recrues.

Lire aussi : au moins 60 victimes dans une explosion visant un centre de formation de la police (PHOTOS)

Les attaques de Daesh en Libye en 2016

Le principal point fort de l’Etat islamique en Libye est la ville méditerranéenne de Syrte, à quelques centaines de kilomètres de la frontière sud de l’Europe. C’est à partir de cette ville que les terroristes organisent ces attaques, suscitant la préoccupation des responsables des services de sécurité américains, qui craignent que les terroristes puissent profiter de la situation compliquée dans le pays «pour s’emparer de vastes pans de territoires», comme l’a déclaré l’ancien responsable de la CIA Michael Morell.

Les territoires de Daesh en Libye

Après avoir perdu une importante partie de ses revenus après les défaites face aux forces de la coalition internationale en Syrie et de l’armée irakienne à Ramadi, les djihadistes cherchent à se remettre à flot financièrement, ainsi qu’à compenser la perte des territoires perdus.

Lire aussi : Quelles sont les forces en présence en Libye ?

«Daesh a perdu beaucoup de sa viabilité territoriale. Et en fin de compte, il va devoir se trouver une nouvelle patrie, et je crois qu’il voit une possibilité de la trouver en Libye», a estimé dans une interview à RT l’expert en géopolitique Gregory Copley.

En outre, d’après le journaliste de Pan-African News Wire, Abayomi Azikiwe, il sera difficile de contrer les tentatives de l’Etat islamique d’étendre son emprise sur la Libye.

«Plusieurs de leurs combattants ont fui les zones sous d’intenses bombardements et opérations terrestres en Syrie de même qu’en Irak. Ils ont redéployé leurs forces à Syrte», d’où ils coordonnent les actions de «centaines de groupes de miliciens armés», selon le journaliste africain.

Lire aussi : des militants de Daesh auraient pris la ville de Ben Jawad des forces gouvernementales

La Libye est dans une situation chaotique depuis l’intervention militaire de l’OTAN et l’insurrection de 2011, qui ont abouti au renversement du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi. Deux gouvernements rivaux se disputent depuis le pouvoir en Libye. Cependant, un accord parrainé par l’ONU sur la formation d’un gouvernement d’unité nationale a ouvert la voie à une possible stabilisation de la situation dans le pays.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales