Aux Etats-Unis, un président d'université veut plus d'armes pour «arrêter ces musulmans»

Pour le révérend Falwell, un port d'arme généralisé pourrait éviter les tueries de masse. Source: Reuters
Pour le révérend Falwell, un port d'arme généralisé pourrait éviter les tueries de masse.

Le révérend Falwell a demandé à ses étudiants et professeurs de passer le permis de port d'armes qui, selon lui, pourrait éviter certaines tueries de masse.

Armer tout le monde. Même sur le campus. A l’instar du lobby des armes, la Liberty University à Lynchburg (Virginie), dans l'est du pays, une grande université chrétienne fondée par le révérend baptiste Jerry Falwell, se prononce pour les armes à feu.

Suite à la tuerie de San Bernardino qui a fait 14 morts, revendiquée par Daesh depuis, son président a en effet exhorté les étudiants, le personnel, les professeurs… à venir armés et à dissimuler des armes sur le Campus. Histoire, dit-il de «donner une leçon aux terroristes s’ils se présentent ici». Devant 10 000 étudiants, le révérend Falwell a été acclamé pour ce discours.

Certains étudiants ont tout de même critiqué le président de cette université qui a mis tous les musulmans dans le même panier. «J’ai toujours pensé que si plus de gens avaient le permis (de port d’armes), nous pourrions mettre fin aux actes de ces musulmans bien plus tôt», a-t-il ainsi déclaré, confondant musulmans et terroristes.

Après ce discours, sur les réseaux sociaux, Falwell a affirmé qu’il ne se référait qu’aux «musulmans qui viennent de faire ces attaques à Paris ou en Californie. Il y a bien sûr beaucoup de bons musulmans, de musulmans modérés».

En savoir plus : Aux Etats-Unis des massacres dans des écoles qui n'en finissent pas

L’appel du président de la Liberty University semble en tout cas avoir été entendu. Alors qu’il a proposé aux étudiants un cours gratuit avec la police du campus pour obtenir un permis de port d’arme, plus de 100 personnes se seraient déjà inscrites.

Pour le révérend Falwell comme pour de nombreux américains, un port d’arme plus systématique permettrait d’éviter les tueries de masse, fréquentes aux Etats-Unis. «Que se serait-il passé si un des élèves ou des professeurs de l’Université de Virginia Tech avaient eu une arme ?», s’est-il ainsi interrogé en référence au carnage perpétré dans cette université par un homme armé qui avait tué 32 personnes. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales