Aux Etats-Unis des massacres dans des écoles qui n'en finissent pas

Encore une fois, l'émotion s'est emparée des Etats-Unis après la fusillade de jeudi. Pourtant, depuis des années, les Etats-Unis sont habitués à ces massacres dans les établissements scolaires. Et rien ne semble changer. Source: Reuters
Encore une fois, l'émotion s'est emparée des Etats-Unis après la fusillade de jeudi. Pourtant, depuis des années, les Etats-Unis sont habitués à ces massacres dans les établissements scolaires. Et rien ne semble changer.

Le dernier massacre sur un campus, jeudi soir dans l'Oregon, n'est que le dernier d'une longue série de fusillades survenues dans les établissements scolaires aux Etats-Unis.

Jeudi soir, un jeune homme de 26 ans, Chris Harper Mercer a tué 10 personnes et en a blessé 20 autres sur le campus de l'université d'Umpqua, dans l'Oregon, où étudient plus de 3000 personnes. Selon l'aveu même de Barack Obama, ce genre de tragédie est devenue une «routine» aux Etats-Unis. Retour sur les trois tueries de masse les plus marquantes sur les campus américains.

Columbine, la plus marquante pour l'opinion publique

Le cinéaste américain Michael Moore en a fait un film, Bowling for Columbine, Gus Van Sant s'en est directement inspiré pour réaliser Éléphant... La fusillade de l'Université de Columbine reste sûrement l'une des plus marquantes et a provoqué un grand émoi aux États-Unis et dans le monde entier. Le 20 avril 1999, deux étudiants entrent armés de fusil automatiques et d'explosifs dans l'université de Columbine, dans l’État du Colorado.

Alors âgés de 18 ans, Dylan Bennet Klebold et Eric Harris tuent 15 personnes et en blessent 27 autres plus ou moins grièvement dont trois qui tentaient de s’enfuir. A midi, après quelques échanges de coups de feu avec les policiers arrivés sur place, les deux tireurs retournent leurs armes contre eux et se suicident. Parmi les 15 victimes, 13 d'entre elles n'avaient pas encore 18 ans. Cette fusillade entraînera une première prise de conscience aux États-Unis. Mais 16 ans plus tard, force est de constater que presque rien n'a changé.

Virginia Tech, la fusillade la plus meurtrière

Le 16 avril 2007, avant 9 heures,  Cho Seung-hui, un étudiant en lettres anglaises sud-coréen de 23 ans se présente à la poste. Il envoie alors un courrier à la chaîne de télévision NBC. Quelques minutes plus tard, à 9h30, le jeune homme pénètre dans un bâtiment abritant les salles de classe de l'université de Virginia Tech,  àBlacksburg dans l'État de Virginie. L'homme ouvre alors le feu avec un Glock 19 et un calibre 22. Il tue alors trente personnes avant de se suicider. Deux autres étudiants seront comptabilisés parmi les victimes, tués avant la fusillade par Cho Seung-hui, dans la résidence universitaire.

Le tueur de l'université de Virginia Tech avait envoyé une confession à une chaîne de télévision américaine.© Capture écran Youtube
Le tueur de l'université de Virginia Tech avait envoyé une confession à une chaîne de télévision américaine.

Quelques heures plus tard, NBC News recevra, par courrier, une vidéo ou le jeune étudiant revendique son crime. Cela reste encore aujourd'hui la fusillade la plus meurtrière de l'histoire des États-Unis. Pour l’anecdote, plutôt que de s'interroger sur le contrôle des armes à feu, la chaîne de télévision Fox News se posera la question de savoir si Cho Seung-hui n'a pas agi sous l'emprise du diable...

Sandy Hook : des enfants de six ans abattus

Quand il parle de ce 14 décembre 2012, Barack Obama évoque «le pire jour» de ses deux mandats de président des États-Unis. Ce 14 décembre 2012, Adam Lanza tue sa mère, avant de se diriger vers l'école primaire de Sandy Hook, dans l’État du Connecticut. A 9h30 du matin, sans dire un mot, il pénètre dans cette école primaire et ouvre le feu.

Il abat tout d'abord la principale de l'école, et la psychologue scolaire avant d'entrer dans des salles de classe et d'ouvrir le feu. Au total, 27 personnes seront tués, dont 20 enfants. La plupart de ces écoliers tués par Adam Lanza n'avaient pas plus de six ans, et étaient en cours préparatoire. Douze petites filles et huit petits garçons ont été particulièrement visés par le tueur, le médecin légiste révélant que toutes les victimes avaient été touchées par trois à onze balles.

Adam Lanza, âgé de 20 ans, retournera ensuite l'arme contre lui. « Nous ne pouvons plus tolérer cela, et pour mettre un terme à ces tragédies nous devons changer », déclarera Barack Obama. Il évoque alors la nécessité de prendre «des mesures significatives». Deux ans plus tard, une nouvelle tuerie vient prouver que tout n'est pas si simple.

Le pire massacre dans un école : en 1927, 45 morts contre la hausse des impôts

Il ne s'agit pas d'une fusillade, mais cela reste toutefois le plus important massacre dans une école aux États-Unis. Le 18 mai 1927, un membre de la commission scolaire d'une école d'une petite ville du Michigan perpètre ce qui reste comme l'un des premiers attentats suicide de l'histoire. Le meurtrier, un agriculteur qui dénonçait la hausse des impôts liée à l'ouverture de cette école cache des dizaines de kilos de dynamite dans l'établissement. Il tue ensuite sa femme, avant de faire exploser l'école. 45 personnes, avant tout des écoliers, seront tués. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales