Twitter interloqué par la place accordée aux femmes chez les «constructifs»

Twitter interloqué par la place accordée aux femmes chez les «constructifs»© Capture d'écran Twitter@Matgoa
Agnès Firmin Le Bodo, seule femme présente à la conférence de presse n'est pas vraiment mise en avant.

Le groupe de députés LR et UDI qui souhaitent un rapprochement avec la majorité présidentielle n'en partage visiblement pas les principes en matière de parité. La seule femme présente à leur conférence de presse n'a pas vraiment été mise valeur...

La première conférence de presse du groupe les «constructifs» – constitué de députés LR et UDI qui ont pour vocation de ramener l'aile gauche de la droite dans le giron de La République en marche (LREM) – a fait jaser sur les réseaux sociaux. Et ce n'est pas seulement leur future collaboration avec la majorité présidentielle qui a hérissé le poil de beaucoup d'internautes.

La parité, chère à Emmanuel Macron, n'est en effet qu'un lointain mirage pour les «constructifs». Une seule femme – la députée de Seine-Maritime Agnès Firmin Le Bodo – était présente. Mais c'est surtout la place qui lui a été accordée qui a choqué les internautes : derrière les hommes, difficilement visible sur les photos. «Vieux réflexes», juge l'une d'eux.

«Très constructif de mettre la seule femme derrière», raille une autre...

...ce qui représente «la droite patriarcale dans toute sa splendeur», selon cet utilisateur du réseau social.

«Si, il y a une femme à la conférence de presse des constructifs», ironise un dernier.

Le 21 juin, le député républicain Thierry Solère et le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde ont annoncé la création d'un groupe de «constructifs» à l'Assemblée, de 38 députés pour l'instant, qui confirme les lignes de fracture qui menacent LR.

Lire aussi : Thierry Solère annonce un nouveau groupe commun «Les Républicains constructifs/UDI» à l'Assemblée

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.