Manifestations, attaques, le grand retour du cocktail Molotov en France (VIDEOS)

Manifestations, attaques, le grand retour du cocktail Molotov en France (VIDEOS)© Stringer Source: Reuters
Suivez RT France surTelegram

Depuis plusieurs mois, la France connaît une recrudescence des attaques au cocktail Molotov et autres engins incendiaires artisanaux. Les forces de l'ordre sont régulièrement prises pour cible.

Manifestations contre la Loi travail : le cocktail Molotov s'invite

Les grands rassemblements de protestation contre la loi El-Khomry ont été le théâtre de plusieurs jets de bombes artisanales contre les forces de l'ordre. Une vidéo de l'agence Ruptly datant du 15 septembre montre un cocktail Molotov lancé sur les CRS.

Le 28 avril dernier, A Rennes, des individus n'avaient déjà pas hésité à attaquer la police à l'explosif, dans un contexte de protestations violentes partout en France contre la loi Travail.

En banlieue, les engins explosifs artisanaux refont leur apparition

Plus récemment, une autre attaque avait indigné l'opinion. Le 8 octobre, dans l'Essonne, des individus cagoulés ont brisé les vitres de voitures de police avant d’y jeter des cocktails Molotov et de blesser quatre policiers qui se trouvaient à l’intérieur. L'un d'eux est en dans un état critique.

La Corse, terrain d'affrontements entre la police et les nationalistes qui usent eux aussi de cocktails Molotov

De violents incidents ont éclaté le 15 octobre à Bastia, entre la police et des manifestants nationalistes protestant contre la condamnation de trois de leurs camarades. L'incident s'inscrit dans une lignée d'affrontements entre nationalistes et forces de l'ordre sur l'île de Beauté.

Des vidéos sont apparues sur les réseaux sociaux montrant des manifestants jetant un nombre importante d'engins incendiaires sur les policiers. Un camion de CRS, touché par un cocktail Molotov, a été partiellement brûlé.

Des attaques qui s'inscrivent dans un contexte de hausse des violences anti-policières

Selon une étude rendue publique mardi 11 octobre, les violences envers les policiers sont en hausse. Près de 12 400 policiers avaient ainsi été blessés en 2015, un nombre en légère baisse par rapport à l’année précédente, mais la tendance est déjà en forte augmentation sur les six premiers mois de 2016, a signalé la direction générale de la police nationale (DGPN).

Selon l'étude de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), en 2015, six policiers sont décédés dans l’exercice de leur fonction. Pour ses décès, la moitié d'entre eux avaient impliqué une arme. En tout, 12 388 policiers ont été blessés, soit une moyenne de 1032 par mois. 

Lire aussi : Les zones de non-droit en France : «Une situation d’échec assez évidente»

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»