Crise des réfugiés : Calais est un laboratoire de l’Europe

Crise des réfugiés : Calais est un laboratoire de l’Europe
Philippe Mignonet, maire adjoint de Calais
Suivez RT France surTelegram

Quelques mois après le démantèlement de la Jungle, le maire adjoint de Calais, Philippe Mignonet, fait le point sur la situation. Il pointe les failles de la politique migratoire européenne et la responsabilité de la Grande-Bretagne.

«Nous sommes toujours inquiets face à la situation», confie Philippe Mignonnet. Quatre mois après le démantèlement de la Jungle qui abritait presque 10 000 réfugiés, la ville de Calais n’a pas vu d’autre camp surgir à sa place. Quelques certaines de réfugiés reviennent cependant dans la ville pour tenter de rejoindre la Grande-Bretagne. «Le Royaume Uni est un point d’attraction contrairement à ce que disent nos «amis» britanniques», note le maire adjoint. Il faudrait renégocier les accords du Touquet, et le Brexit est une belle opportunité pour cela, juge-t-il.

Pour Philippe Mignonet, fermer les frontières au sein de l’UE n’est pas une réponse à la crise migratoire ; il faudrait au contraire avoir une politique européenne commune. «L’immigration zéro ne peut pas exister», souligne le maire adjoint. Afin de lutter contre la crise des réfugiés, il faut une «Europe plus forte», pas une «Europe technocrate». Tous les pays-membres de l’UE doivent se voir imposer la politique migratoire commune. «On ne peut pas rester dans l’UE en recevant uniquement des subventions sans contrepartie», explique Philippe Mignonet.  

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix