Le gouvernement veut réglementer le Bitcoin pour faire face aux risques d'évasion fiscale

Le gouvernement veut réglementer le Bitcoin pour faire face aux risques d'évasion fiscale © Dado Ruvic Source: Reuters
Image d'illustration

Pour lutter contre de «possibles détournements financiers» liés au Bitcoin, le ministre de l’Économie a confié une mission sur la cryptomonnaie à un ancien sous-gouverneur de la Banque de France, chargé de proposer des pistes pour la réglementer.

La popularisation du Bitcoin inquiète le gouvernement qui semble bien décidé à s'y attaquer. Dénonçant «les risques de spéculation et les possibles détournements financiers» liés à la célèbre cryptomonnaie, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire entend la réglementer, comme il l'a confié à l'occasion de la cérémonie des vœux aux acteurs économiques à Bercy, le 15 janvier.

Un combat que Bruno Le Maire souhaite mener sur deux fronts : à l'international tout d'abord, en demandant à ce que la présidence argentine du G20 «se saisisse de cette question». Mais aussi au niveau national, le ministre ayant mandaté Jean-Pierre Landau, ancien sous-gouverneur de la Banque de France, pour mener «une mission sur les cryptomonnaies».

«Cette mission me proposera des orientations sur l'évolution de la réglementation pour mieux en maîtriser le développement et empêcher leur utilisation à des fins d'évasion fiscale, de blanchiment ou de financement d'activités criminelles ou de terrorisme», a ainsi expliqué le ministre.

Une tâche difficile qui incombe donc à Jean-Pierre Landau, spécialiste de la finance internationale. Diplômé de HEC et de l'ENA, il a notamment été administrateur pour la France au Fonds Monétaire International (FMI) ainsi qu'à la Banque mondiale à Washington, de 1989 à 1993. Il a ensuite été nommé directeur de la Direction des relations économiques extérieures (DREE) du ministère de l'Économie et des Finances. Passé par l'Inspection des finances, il a aussi été administrateur pour la France à la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD). De 2006 à 2011, il a été sous-gouverneur de la Banque de France, membre du conseil d'administration de la Banque des règlements internationaux (BRI) et membre du Forum de stabilité financière.

Lire aussi : Que cache l’indignation affichée par Bruxelles contre l’évasion fiscale ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter