Ex-agent de Clinton : «Elle est complètement incompétente et ne devrait jamais devenir présidente»

© Lucy Nicholson Source: Reuters

Alors que l’élection américaine approche, des républicains rejoignent le camp d'Hillary. Mais la vraie Clinton ne serait-elle pas très différente de l'image qu'elle s'est créée ? Gary Byrne, qui a travaillé avec la famille Clinton, se confie à RT.

RT : Selon les sondages, Hillary Clinton est sortie gagnante du deuxième débat présidentiel. Est-ce une surprise ?

G. B. :  D'après l'expérience que j'ai accumulée, pendant huit ans, en assurant la protection de la famille Clinton, la campagne de l'ancien président Bill Clinton et de madame Clinton se sont basées sur des mensonges et des accusations contre d'autres candidats. Hillary Clinton n'a pas de crédibilité, elle est donc obligé à s'attaquer aux défauts des autres. Et tout le monde a des défauts.

Avec son expérience de première dame du pays, de sénateur et de secrétaire d’Etat, elle devrait, mieux que personne, savoir à quel point il est important de respecter les loi concernant les informations classées

RT : Hillary Clinton est accusée d'avoir violé les règles de transparence, en utilisant ses mails privés pour les affaires publics. Pourquoi le FBI n'a-t-il trouvé aucune raison de la poursuivre ?

G. B. : Le directeur de FBI a dit qu'Hillary Clinton avait menti au peuple américain cinq fois et qu'elle était soit incompétente, soit stupide. Avec son expérience de première dame du pays, de sénateur et ensuite de secrétaire d’Etat, elle devrait, mieux que personne, savoir à quel point il est important de respecter les loi concernant les informations classifiées. Le nombre de détails qu'il faut connaître, au sein du gouvernement américain, est incroyable - lorsque vous avez pour la première fois affaire à ce genre d'information, vous apprenez qu'il existe des règles pour tout. Le fait qu'elle ne les connaisse pas nous laisse penser qu'elle n'est pas compétente.

La famille Clinton essaie de détourner votre attention de la vérité

RT :  Pour sa défense, Hillary Clinton accuse la Russie de tous les maux. L'élection présidentielle aux Etats-Unis a-t-elle quelque chose à voir avec la Russie ?

G. B. :  Hillary Clinton essaie de distraire le peuple américain, le poussant à croire que Donald Trump aurait certains liens avec Vladimir Poutine ou avec la Russie. C'est toujours la même idée selon laquelle «les Russes font quelque chose de mal». Mais, ayant combattu pendant la guerre froide, je peux dire que cette dernière finie. Elle est finie depuis un certain moment. On ne sait pas exactement qui a piraté ces mails, si c'était quelqu'un en Russie, ou un gamin en Angleterre depuis le sous-sol de sa mère. Ce que je peux dire, c'est que la famille Clinton essaie de détourner votre attention de la vérité, et la vérité est que Hillary Clinton est complètement incompétente et ne devrait jamais devenir présidente.

RT : Certains mails d'Hillary Clinton ont révélé qu'elle et Bill auraient accordé des faveurs à travers leur fondation Clinton pendant leur mandat. Parmi les donateurs de la fondation figuraient les riches monarchies du Golfe et des sociétés pétrolières... Doit-on s'attendre à ce que, si Hillary devient présidente, n'importe quelle société ou pays riche puisse acheter la place qu'il veut dans la politique américaine ?

G. B. :  Certainement. Pour être honnête, je pense que c'est déjà le cas. Il est au minimum difficile de ne pas croire que tout cela est obscène et obscure. Ils ont mis en place cette fondation, puis, en quelques années, ils ont obtenu 200 millions de dollars. Beaucoup de ces donateurs sont des pays étrangers, certains de ces pays étrangers traitent leurs citoyens de manière contraire aux valeurs américaines. On se demande pourquoi les Clinton acceptent leur argent. Maintenant ils prétendent que c'est à des fins de «charité». Mais seuls alors 10% sont en effet envoyés à des organismes caritatifs.

Elle promet d'embaucher son mari, parce qu'elle sait qu'une grande partie de la population américaine l'appréciait

RT : Hillary a promis de charger son mari Bill des affaires économiques au cas ou elle serait élue. Peut-on dire que c'est sa campagne à elle, ou bien ce serait un troisième mandat présidentiel de Bill Clinton ?

G. B. : Si elle est un aussi grand leader, pourquoi aurait-elle besoin de son mari pour gérer l’économie ? Elle est censé être le leader supérieur, que tout le monde doit considérer comme une personne compétente. C'est encore en moyen de détourner votre attention. Elle promet d'engager son mari, parce qu'elle sait qu'une grande partie de la population américaine appréciait son mari.

RT :  Nous avons donc, d'un côté, les Clinton avec des rumeurs d’abus de femmes et, de l'autre, Donald Trump qui se permet des propos racicstes et sexistes.  Pourquoi y-a-t-il dans cette campagne présidentielle autant de mesquineries plutôt que d'éléments qui comptent vraiment  ?

G. B. :  Dans le cas de Clinton, c'est parce qu'elle ne peut pas s'appuyer sur son propre bilan. De quoi peut-elle se vanter ? «Je n'ai tué que quatre personnes à Benghazi ! C'est super ! J'aurais pu en tuer beaucoup plus !» De quoi peut-elle se vanter ? «Vous savez, j'ai humilié et insulté ces femmes par erreur.» Mais elle a commis la même erreur au moins plusieurs fois. Elle n'a rien sur quoi fonder sa campagne. 

Lire aussi : Débat Trump-Clinton : «Cette campagne brise tous les records de vulgarité et de coups bas»

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales