«L’épidémie de fusillades aux Etats-Unis est due à la culture des armes et à la rage nihiliste»

Un homme tient une pancarte sur laquelle est écrit que la communauté musulmane condamne la fusillade qui a eu lieu dans une discothèque gay d'Orlando, le 13 juin à Orlando.© Carlo Allegri Source: Reuters
Un homme tient une pancarte sur laquelle est écrit que la communauté musulmane condamne la fusillade qui a eu lieu dans une discothèque gay d'Orlando, le 13 juin à Orlando.

Pour beaucoup d’Américains le radicalisme islamiste est la cause de ces fusillades endémiques, mais ils ne réalisent pas que la politique du gouvernement sur la question des armes ne fait qu’alimenter la violence, selon le journaliste Chris Hedges.

Bien que la plupart des Américains pensent que l’idéologie radicale et le terrorisme islamique sont à la source du carnage [qui a eu lieu dans une discothèque d’Orlando le 12 juin], les fusillades sont en réalité une conséquence inévitable de la politique intérieure des Etats-Unis, argumente Chris Hedges.

«L’islamophobie est très ancrée aux Etats-Unis. A cause de la longue «guerre contre la terreur, lorsque les gens entendent parler d’une fusillade, ils pensent souvent que c’est lié au militantisme islamique radical avant même que le nom de l’assassin ne soit révélé. Mais malheureusement, les fusillades représentent un problème endémique aux Etats-Unis», explique-t-il.

Il y a bien plus de fusillades en Amérique que dans n’importe quel autre pays industrialisé

«C’est la rencontre de la culture des armes et de la rage nihiliste qui entraîne la sous-classe américaine, et des individus comme ce tireur sont facilement séduits par des idéologies qui autorisent cela», a-t-il ajouté, déclarant que le dernier massacre, à Orlando, allait «alimenter» d’avantage l’islamophobie aux Etats-Unis.

D’après Chris Hedges, la politique actuelle sur les armes n’a fait que réduire le niveau de sécurité dans le pays.

«Il n’y a tout simplement pas de contrôle raisonnable des armes aux Etats-Unis», a dénoncé Chris Hedges, en soulignant qu’il y a «bien plus de fusillades en Amérique que dans n’importe quel autre pays industrialisé».

Nous observons un taux d’homicides bien plus élevé dans les villes où on peut facilement se procurer des armes

«Nous ne sommes pas parvenus à conceptualiser une législation sensée parce que les gens peuvent acheter des armes semi-automatiques en vente libre avec plusieurs balles dans un chargeur et qui sont utilisées pour tuer d’autres êtres humains», a-t-il ajouté. 

Le lobby politique est «très puissant» et a «paralysé la capacité des Etats-Unis à faire face à la violence endémique de manière rationnelle», a-t-il déclaré en soulignant un lien entre les taux d’homicides et la législation sur les armes aux Etats-Unis.

«Nous observons un taux d’homicides bien plus élevé dans les villes où on peut facilement se procurer des armes», a-t-il expliqué en ajoutant que les communautés blanches de l’Ouest et du Sud du pays étaient beaucoup plus concernées par la possession d’armes car cela fait «partie de leur culture».

LIRE AUSSI : Orlando : Obama appelle à un meilleur contrôle des armes et refuse de faire un lien avec l'islam

 

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales