Obama annonce plusieurs mesures pour un contrôle plus strict des armes à feu

Source: Reuters

Malgré l'opposition du Congrès, le président américain veut une législation plus restrictive sur le port d' armes. Pour y parvenir, il est désormais contraint de passer par des décrets.

Mardi, le président américain a évoqué lors d'un discours prononcé à la Maison blanche, la nécessité de «ressentir l'urgence» d'agir sur la question du contrôle des armes à feu dans le pays. Nous devons ressentir l'urgence absolue maintenant, car les gens meurent. Et les excuses constantes pour l'inaction ne marchent plus. Ne suffisent plus» a-t-il insisté en faisant référence à Martin Luther King. Selon lui, il y a «un consensus général en Amérique à propos de ce qui doit être fait» pour la violence armée. 

Barack Obama a décidé de mettre en place plusieurs mesures pour un contrôle plus étroit des ventes d'armes à feu comme la mise en place d'un procédé pour vérifier les antécédents judiciaires et psychologiques des acheteurs notamment pour ceux qui se fournissent via internet ou à l'occasion des marchés aux puces. Quant aux personnes souffrant de troubles mentaux, ils ne seront pas autorisés à en acquérir. 

Ces mesures seront accompagnées également de financements. Le FBI qui centralise les antécédents des acheteurs ainsi que la traçabilité des armes verra ses moyens renforcés grâce aux recrutement de de 200 agents supplémentaires. Les nouvelles technologies seront d'avantage développées pour que les armes soient plus sûrs. «Si nous ne pouvons pas débloquer notre téléphone sans avoir le droit d'empreintes digitales, pourquoi ne pouvons-nous faire la même chose pour les armes?» a dit Obama. Une mesure qui pour lui est indispensable pour éviter aux enfants de les utiliser. 

Presque 300 millions d'armes à feu sont détenues par des particuliers aux Etats-Unis (106 millions de pistolets, 105 millions de fusils et 83 millions de fusils de chasse), selon la dernière étude sociologique nationale (GSS). Chaque année, 30 000 américains meurent à la suite de blessures par armes à feu. Le débat sur le contrôle des armes à feu a été relancé à après les dernières tragédies de San Bernardino de Colorado Spring ou encore de Neenah

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales