Etats-Unis : fusillade dans le Wisconsin, deux personnes auraient été placées en garde à vue

les policiers sur les lieux, capture d'écran Twitter
les policiers sur les lieux, capture d'écran Twitter

La police est sur les dents, suite à l’incident qui s’est produit dans la ville de Neenah, Wisconsin. Selon les rapports des médias locaux un homme armé s’est barricadé avec des otages dans un magasin de motos.

«Il y aurait eu au moins un tir d’arme à feu», lit-on sur la page Facebook de la police locale.

Cependant, Dean Kaufert, le maire de la ville, a annoncé à FOX 11 que près de 30 tirs ont retenti. Il a également informé sur la présence de gens au sous-sol du magasin où l’incident a eu lieu.

De très nombreux médias ont dépêché une équipe sur place.

Le centre médical Theda Clark a été mis en alerte et s’apprête à recevoir deux blessés, d’après la chaine de télévision locale WBAY-TV 2.

Selon NBC26, un officier de police pourrait figurer parmi les blessés.

FOX 11 rapporte une forte présence policière à l’extérieur du magasin Eagle Nation Cycles. Plusieurs services de forces de l’ordre se trouvent sur place, y compris une équipe de SWAT.

Plusieurs maisons et entreprises environnantes ont été évacués.

Les journalistes sur place ont fait savoir que le suspect a négocié avec la police pendant près d’une heure avant d’être mis en garde à vue. Selon certaines informations, il était armé d’un pistolet mitrailleur MAC-10.

Peu de temps après, une seconde personne est sortie et a été immédiatement menottée et embarquée, ont ajouté les médias.

La police doit à son tour émettre un communiqué officiel. Selon les médias, les forces de l’ordre tentent de remettre de l’ordre dans ce qu’il s’est réellement passé.

L’incident intervient quelques jours après la fusillade de San Bernardino, en Californie, qui a fait 14 morts et 21 blessés. Un couple de musulmans a ouvert le feu dans un établissement public d'aide aux déficients mentaux. L’attaque a ensuite été revendiquée par Daesh.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales