Un mois après le bombardement de l'hôpital de Kunduz, MSF est toujours mobilisé pour la vérité

Un mois après le bombardement américain de Kundunz, l'équipe de MSF manifeste à Genève © Denis Balibouse Source: Reuters
Un mois après le bombardement américain de Kundunz, l'équipe de MSF manifeste à Genève

30 jours se sont passés depuis que les bombes américaines ont frappées l'hôpital afghan administré par Médecins Sans Frontières, tuant au moins 30 personnes. L'ONG a organisé des commémorations à l'échelle internationale.

Les circonstances qui ont menées au bombardement de l'hôpital de Kunduz par l'armée américaine restent floues. Si une pétition demandant la mise en place d'une commission indépendante chargée d'investiguer sur cette affaire a déjà recueilli plus de 400 000 signatures, Barack Obama n'a pour l'instant pas montré d'enthousiasme concernant cette initiative. L'OTAN devait publier un rapport, mais sa sortie a été retardée à une date pour le moment inconnue. Il n'y a pas plus d'informations concernant les enquêtes américaines et afghanes.

Médecins Sans Frontières a donc décidé de se mobiliser pour rappeler quelles furent les conséquences de cette «erreur» américaine. Tout d'abord, une carte interactive réalisée à partir d'images satellites de l'hôpital de Kunduz prises avant, et après les frappes permettent de montrer l'étendue des dégâts causés par les bombardiers américains :


Lire aussi : Hôpital de MSF à Kunduz : le bilan s'alourdit à 30 morts, l'OTAN retarde la parution de son rapport

Des clips vidéos, traduit en plusieurs langues, ont aussi été diffusés sur les réseaux sociaux :

Lire aussi : Présidente de MSF : Washington ne respecte pas l’accord conclu avec l’ONG sur l’enquête de Kunduz

Mais surtout, plusieurs manifestations se sont tenues, de Genève à Bueno Aires, pour rappeler que «même la guerre a des règles».

Aux Etats-Unis :


Lire aussi : En direct : MSF demande à la Commission internationale humanitaire de mener une enquête à Kunduz

En Argentine :


Lire aussi : Pour la 4ème fois en 4 jours, Washington modifie la version de sa frappe contre l’hôpital de Kunduz

En Belgique :


Lire aussi : Les forces américaines en Afghanistan auraient été au courant qu’il y avait un hôpital à Kunduz

En Espagne :


Lire aussi : Des militaires américains forcent l'entrée de l'hôpital de MSF deux semaines après le bombardement

Ou encore en Italie :

Lire aussi : Présidente de MSF : Washington ne respecte pas l’accord conclu avec l’ONG sur l’enquête de Kunduz

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales