Opération en Ukraine : la Défense russe déplore des pertes parmi ses militaires

Des soldats ukrainien et GAZ Tigr de l'armée russe détruit, à Kharkiv© Sergueï BOBOK Source: AFP
Des soldats ukrainien examinent un véhicule GAZ Tigr de l'armée russe détruit, à Kharkov, le 27 février 2022 selon l'AFP (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le ministère russe de la Défense a déploré «des victimes et des blessés» parmi ses soldats, tout en affirmant que ces pertes étaient «beaucoup moins importantes que celles des nationalistes et des forces armées ukrainiennes».

Le 27 février, le ministère russe de la Défense a confirmé des pertes humaines ainsi que des blessés et des soldats capturés lors de l'opération militaire en cours en Ukraine, sans toutefois préciser leur nombre. 

Malheureusement, il y a des victimes et des blessés. Mais nos pertes sont beaucoup moins importantes que celles des nationalistes et des forces armées ukrainiennes

Lors d'un point presse qui s'est tenu le 27 février en fin d'après-midi, le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, s'est exprimé en ces termes : «Les militaires russes ont fait preuve de courage et d'héroïsme en effectuant des missions de combat dans le cadre de l'opération militaire spéciale. Malheureusement, il y a des victimes et des blessés. Mais nos pertes sont beaucoup moins importantes que celles des nationalistes et des forces armées ukrainiennes.»

Igor Konachenkov a par ailleurs affirmé que, depuis le début de l'opération, l'armée russe avait «détruit 254 chars et autres véhicules de combat blindés, 31 avions au sol, 46 systèmes de roquettes à lancement multiple, 103 pièces d'artillerie et mortiers, 164 [...] véhicules militaires spéciaux.»

Lancée le 24 février, l'opération militaire russe en cours vise, selon le président russe Vladimir Poutine, à défendre les Républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk – dont il a reconnu l'indépendance – ainsi qu'à «démilitariser» et «dénazifier» l’Ukraine. Une opération qualifiée d'«invasion» par de nombreux pays occidentaux qui ont d'ores-et-déjà annoncé des mesures de rétorsion, notamment économiques, contre la Russie ainsi que l'envoi de matériel militaire et civil à l'Ukraine.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix