Par erreur, l'ONU livre des biscuits périmés depuis plus d'un mois en Syrie

Un véhicule de l'ONU en Syrie. Source: Reuters
Un véhicule de l'ONU en Syrie.

L'organisation des Nations unies voulait venir en aide aux populations affamées par les combats à proximité de Damas en livrant des biscuits énergétiques. Mais la moitié d'entre eux étaient périmés !

Parfois, quand l’ONU veut aider, ça tourne au fiasco. Ou, presque pire, au ridicule. L’organisation des Nations unies a ainsi livré, le 18 octobre dernier, 650 boites de barres énergétiques au-dessus de villages assiégés près de Damas, en Syrie. Tout partait donc d’une bonne intention.

Lire aussi : Des semences sauvegardées pour les génération futures dépêchées en urgence pour la Syrie

Sauf que 320 des 650 boites livrées au cours d’un cessez-le-feu entre rebelles et forces pro-gouvernementales étaient périmées depuis plus d’un mois !

Dans un communiqué publié samedi, Yacoub El Hillo, coordinateur de la mission humanitaire en Syrie a expliqué que cette livraison était «le résultat d’une erreur humaine malheureuse». Il a aussi expliqué que cette question était «prise très au sérieux». 

Lire aussi : Syrie, une épidémie de choléra fait craindre une crise internationale

Si manger ces biscuits ne comporterait pas de menace sérieuse pour la santé,  Yacoub El Hillo a toutefois demandé aux personnes qui avaient reçu ces derniers de ne pas les consommer. Ou comment retirer le biscuit de la bouche d’une population parfois affamée.

L’ONU a toutefois annoncé «prendre toutes les mesures possibles pour remplacer l’envoi dès que possible». 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales