Un des principaux dirigeants d’Al-Qaïda aurait été tué dans un raid aérien en Syrie

Un raid aérien en Syrie Source: Reuters
Un raid aérien en Syrie

Selon les données de l’agence iranienne d’information Iranian Fars, un des principaux membres du Front al-Nosra, une branche d’Al-Qaïda en Syrie, aurait trouvé la mort dans un bombardement près d’Alep.

Sanafi Al-Nasr était un stratège d’Al-Qaïda et un hors-la-loi notoire, a rapporté l’agence en citant des sources djihadistes proches du leader tué.

Le Front al-Nosra a publié plusieurs photos montrant une voiture touchée par un raid aérien avec plusieurs corps de combattants morts alors que leur identité n’a pas encore été vérifiée. Cependant, les djihadistes ont déclaré sur les réseaux sociaux qu’al-Nasr a été tué.

D’autres photos publiées par l’organisation terroriste montrent les soi-disant tombeaux d’Al-Nasr et de deux autres combattants tués lors du raid aérien.

La mort de Sanafi Al-Nasr, dont le vrai nom était Abdoul Mohsen Abdallah Ibrahim Al-Charekh a été également confirmée par l’Observatoire syrien des droits de l'Homme qui a indiqué que le dirigeant djihadiste a été tué jeudi.

Aller plus loin : Archevêque d’Alep : «L’intervention russe redonne espoir aux chrétiens de Syrie»

Al-Nasr, qui est né en Arabie saoudite, était le membre du soi-disant «Comité de la victoire», responsable du développement et de la mise en œuvre de la stratégie et de la politique du groupe.

Les djihadistes n’ont pas précisé s’il a été tué par un raid aérien russe ou une attaque effectué par la coalition menée par les Etats-Unis. Quelques combattants ont déclaré sur les médias sociaux que c’était «une coalition croisée» qui a effectué le raid.

En savoir plus : Regardez de près l’avion de chasse le plus maniable du monde, le SU-30SM

Les avions de combat russes ont frappé les positions des combattants près d’Alep pendant plusieurs jours. Jeudi, ils ont pris pour cible un nombre total de 32 positions des combattants dans plusieurs provinces y compris Alep, a annoncé le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov.

Samedi, les avions russes ont touché 49 cibles djihadistes dans les provinces d’Idlib, Hama, Lattaquié, Damas et Alep. «A la suite des raids aériens, 11 centres de commandement et postes de contrôle des combattants ont été détruits», a fait savoir Konachenkov.

La coalition internationale encadrée par les Etats-Unis a également effectué trois raids aériens en Syrie près d’Alep jeudi en prenant pour cible des unités tactiques, des engins explosifs et des munitions, a rapporté Reuters en citant une déclaration de la coalition.

Aller plus loin : Les Etats-Unis refusent d’accueillir la délégation russe chargée de coordonner les actions en Syrie

L’armée syrienne et les combattants d’Hezbollah ont lancé une grande opération dans la province d’Alep avec le soutien aérien de la Russie. Ils ont déjà repris plusieurs villes et villages dans la province.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales