Obama : cinq promesses non-tenues

Barack Obama la main sur le coeur© Kevin Lamarque Source: Reuters
Barack Obama la main sur le coeur

En décidant le maintien de 5 500 militaires US en Afghanistan après la fin de son mandat, le président américain a rompu une promesse de campagne. Et il ne s'agit pas d'une première fois pour l’administration Obama.

Voici donc cinq exemples de paroles qui n’ont pas été honorées par le président américain.

Guantanamo

C’est une promesse qu’Obama avait initialement faite en 2008 et qu’il a réitéré en vue de son deuxième mandat : la fermeture du camp de détention de Guantanamo. Pourtant, la prison reste toujours ouverte et en activité. Des cas de maltraitance et de traitements dégradants y ont été dénoncés par des prisonniers.

Les lois sur les armes à feu

Alors que des fusillades sont régulièrement enregistrées aux Etats-Unis, le président a plusieurs fois émis le souhait de changer les lois sur le port d'armes. En 2013, lors du discours sur l’Etat de l’Union, il avait promis de mettre en œuvre des mesures pour renforcer le contrôle sur les armes à feu «avec ou sans le Congrès». Plus récemment, après la tuerie de l’Oregon début octobre, il avait même déclaré : «permettre ces fusillades est un choix politique». Malgré ces discours, aucune loi n’est passée sur le sujet.

Le génocide arménien

«En tant que président, je reconnaitrai le génocide arménien», avait déclaré Barack Obama en 2008. Mais les USA, à l’image de la Turquie, refusent toujours de reprendre la qualification de «génocide» concernant les événements qui ont touché la communauté arménienne en 1915.

La Syrie

Lors de son discours sur l’Etat de l’Union de 2015, le Obama a déclaré : «nous continuerons de travailler avec la communauté internationale pour faire naitre l’avenir que mérite le peuple syrien : un avenir sans dictature, sans terreur et sans peur». Les USA se sont en fait concentrés sur la chute du gouvernement de Bachar el-Assad en armant et entraînant des groupes de rebelles (dont certains ont ensuite rejoint les terroristes d’al-Nosra), sans faire mention de l’avancée de l’Etat Islamique parmi les opposants au président syrien.

L'Afghanistan

Lors de sa campagne de 2008, le président avait fait la promesse de retirer toutes les troupes américaines d’Afghanistan d’ici à la fin de son mandat. Lors du discours sur l’Etat de l’Union de 2015, il avait réitéré, affirmant qu’ «à la fin de l’année, la guerre en Afghanistan sera finie». Or, il a annoncé ce matin que 5 500 soldats américains y seraient maintenus d’ici à 2017, estimant que les forces afghanes ne sont «pas encore prêtes».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales