Malgré l'engagement de Barack Obama, les soldats américains resteront en Afghanistan après 2016

Des soldats américains à Kaboul en juin 2015© Omar Sobhani Source: Reuters
Des soldats américains à Kaboul en juin 2015

Selon des hauts responsables du gouvernement américain, Barack Obama a prévu que 5500 soldats resteraient en Afghanistan jusqu'en 2017. C'est cinq fois plus que le nombre prévu initialement l'année dernière.

Le nombre de soldats américains présents en Afghanistan a, certes, fortement baissé, passant de 100 000 environ en 2010 à seulement 9800 aujourd'hui.

Mais alors que l'année dernière, Barack Obama avait émis le souhait que la quasi-totalité de ses forces armées quittent le territoire afghan avant fin 2016, seul un millier étant censés rester sur place, le chef d'Etat américain semble aujourd'hui avoir changé de cap, puisque ce nombre est aujourd'hui passé à 5500.

Après de long mois de discussions avec les principaux dirigeants afghans, dont le président Ashraf Ghani sur la politique américaine dans la région, le chef d'Etat américain a donc décidé que les troupes stationneront à Bagram, Jalalabad et Kandahar durant 2017 et jusque la fin de son mandat.

Le mot d'ordre restera le même pour le plus important contingent présent en Afghanistant : missions anti-terroristes contre Al-Qaïda et ses alliés et formation des militaires afghans afin que ceux-ci soient enfin à la hauteur pour combattre les talibans.

Et pour cause, les forces afghanes ont été tenues en échec dans leur tentative de reprendre la ville de Kunduz aux talibans depuis le 28 septembre. Pourtant, les responsables américains ont nié que c'est justement cette récente flambée de la violence qui a conduit à la décision d'Obama, affirmant que le plan de ce dernier avait été considéré durant des mois.

Le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter semble avoir donné un avant goût de la situation déjà la semaine dernière lorsqu'il avait demandé aux force de l'OTAN présents en Afghanistant d'être «souples et envisager que des ajustements puissent intervenir les décisions de retrait des troupes». 

Le général de l'armée John Campbell avait également signalé la semaine dernière devant le Comité des services de l'armée au Sénat  que la situation en Afghanistan avait «beaucoup évolué» depuis l'annonce par Barack Obama de sa statégie de retrait l'an dernier.

En savoir plus : Barack Obama annonce l'envoi de 300 soldats américains au Cameroun contre Boko Haram

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales