Le leader de la LDNA arrêté à Bamako après avoir tenté de brûler un drapeau français (VIDEO)

Le leader de la LDNA arrêté à Bamako après avoir tenté de brûler un drapeau français (VIDEO)© ISSOUF SANOGO Source: AFP
Les rues de Bamako en 2018 (image d'illustration).

Le chef de file de la groupusculaire Ligue de défense noire africaine (LDNA), Egountchi Behanzin, a tenté de brûler un drapeau tricolore devant l'ambassade de France à Bamako avant d'être interpellé.

Adepte des actions spectaculaires, le leader de la controversée Ligue de défense noire africaine (LDNA), Egountchi Behanzin, a cette fois résolu d'opérer depuis le continent africain. 

Sur une vidéo filmée aux abords de l'ambassade de France à Bamako (Mali) et partagée sur les réseaux sociaux le 17 septembre, on le voit tenter – sans grand succès – de mettre le feu à un drapeau tricolore à l'aide d'un briquet.

Ecoutez Monsieur, moi je suis Français, j'ai le droit d'être là

«Ecoutez Monsieur, moi je suis Français, j'ai le droit d'être là», proteste le militant après que deux membres des forces de sécurité ont rapidement stoppé sa tentative de destruction du drapeau. «La France opprime le peuple africain», tente-t-il de se justifier alors que le ton monte avec les forces de l'ordre.

«Action héroïque»

Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, le collectif a expliqué qu'Egountchi Behanzin a été interpellé par la police suite à cet acte «contre la politique impérialiste au Mali».

«Suite à l'action héroïque ce jeudi 17 septembre contre la politique impérialiste au Mali, le porte-parole de la LDNA a été arrêté en face de l'ambassade de France à Bamako [puis] conduit au commissariat du 1er arrondissement», peut-on lire dans ce communiqué. Egountchi Behanzin a été libéré dès le lendemain.

Dans une nouvelle publication sur Facebook, l'organisation a qualifié cette libération de «camouflet pour l'impérialisme colonial français» et précisé qu'aucun militant n'avait été condamné suite à cette action : «Tout au plus le juge a réprimandé gentiment le trouble à l'ordre public», précise la LDNA. 

Récemment, Egountchi Behanzin s'était fait remarquer en pénétrant dans les locaux de Valeurs Actuelles à la suite de l’affaire Daniele Obono. La LDNA et son leader dénonçaient «l'incitation à la haine anti-noirs» de la part de Valeurs Actuelles

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»