Covid-19 : la France accepte l'aide médicale cubaine pour ses départements d'outre-mer

Covid-19 : la France accepte l'aide médicale cubaine pour ses départements d'outre-mer© Daniele Mascolo Source: Reuters
Un contingent de médecins et d'infirmières cubains arrive à l'aéroport italien de Malpensa pour aider l'Italie à lutter contre la propagation de la maladie à coronavirus (COVID-19), près de Milan, en Italie, le 22 mars 2020 (image d'illustration).

Après l'Italie et Andorre en Europe, la France, qui est frappée de plein fouet par la pandémie de Covid-19, vient d'accepter, par décret, l'offre médicale proposée par Cuba. Celle-ci permettra aussi de combler momentanément ses déserts médicaux.

Le gouvernement français vient d'accepter ce 31 mars, par décret, d'accueillir l'aide médicale réputée proposée par Cuba, afin de lutter contre la propagation de la pandémie de Covid-19. Cette décision devrait pallier les manques d'effectifs notamment hospitaliers de ses départements d'outre-mer. La Martinique, la Guadeloupe, la Guyane et Saint-Pierre-et-Miquelon bénéficieront de ce renfort cubain opportun, permettant en outre à La Havane de perpétuer sa diplomatie par la coopération médicale internationale.

La sénatrice de la Martinique, Catherine Conconne (Parti progressiste martiniquais), qui est à l'initiative de l'amendement relatif «à l'organisation et à la transformation du système de santé», datant du 24 juillet 2019, s'est enthousiasmée qu'il ait été validé par le gouvernement français. «Il a été pris principalement pour renforcer nos CHU. Il nous manque certaines spécialités médicales et nous avons du mal à faire venir des médecins d'Europe. Cet amendement nous permet d'aller puiser dans nos ressources fraternelles cubaines à nos côtés. Donc, pour moi, c’est une victoire, une grande joie. Que ce décret arrive en pleine crise du coronavirus, c’est très bien», s'est-elle réjouit, d'après RFI.

L'internationalisme des médecins cubains

Cette aide est bienvenue chez les médecins d'outre-mer pour affronter cette crise sanitaire et permet également de combler momentanément les déserts médicaux français. Par ailleurs, cette pandémie planétaire constitue pour Cuba une occasion supplémentaire de promouvoir sa médecine internationaliste. 

Après l'Italie et Andorre en Europe, la France désirait aussi bénéficier de l'aide médicale de l'île socialiste pour lutter contre le virus. C'est en tout cas ce que souhaitaient des députés français. Le Figaro révélait, le 24 mars, que dans un courrier envoyé le 21 mars, une vingtaine de députés de tous bords s'adressant «solennellement» au Premier ministre Edouard Philippe réclamaient «l'aide médicale» des Cubains pour faire face à la crise de Covid-19 en France. «Nous vous enjoignons de solliciter sans délai le gouvernement cubain pour disposer de ces moyens supplémentaires dans le cadre d'une collaboration internationale pour faire face à l'urgence», pouvait-on notamment lire dans cette lettre.

Les signataires de cet appel, qui font très largement partie du groupe d'amitié France-Cuba à l'Assemblée nationale, assuraient que «le gouvernement de Cuba se déclar[ait] prêt à envoyer une brigade médicale [en France] pour renforcer nos effectifs, notamment dans nos régions les plus affectées». «Effectivement, Cuba a développé une expertise rare dans la gestion des crises d'épidémies sanitaires sur tous les continents. Cuba dispose de moyens humains experts prêts à partir», rappelait François-Michel Lambert, président du groupe et député ex-LREM, cité par Le Figaro.

La petite île caribéenne socialiste, très réputée pour sa compétence en la matière, avait répondu à l'appel de l'Italie en dépêchant le 21 mars en Lombardie, région la plus touchée par la pandémie de Covid-19 en Europe, une équipe de 52 médecins et infirmiers, dont certains ayant combattu l'épidémie d'Ebola en Afrique. Et pour cause, selon les données de la Banque mondiale, Cuba est le pays du monde qui compte le nombre de médecins le plus élevé par habitant, avec 8,2 médecins pour 1000 habitants en 2017, loin devant la Suède qui comptait 5,4 médecins pour 1 000 habitants en 2016, la Suisse (4,2), la France (3,2) et les Etats-Unis (2,6).

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»