Elections locales en Russie : plus de 5 000 scrutins organisés dans tout le pays

Elections locales en Russie : plus de 5 000 scrutins organisés dans tout le pays© Shamil Zhumatov
Une femme sort de l'isoloir d'un bureau de vote moscovite, le 8 septembre 2019.

Les citoyens russes sont appelés à élire des gouverneurs régionaux et des parlementaires locaux dans 85 régions du pays. A Moscou, des électeurs ont, pour la première fois, l'occasion d'utiliser un système de vote en ligne.

Le 8 septembre en Russie, des élections locales et régionales se tiennent dans 85 régions du pays. Cette journée électorale intervient après une série de manifestations qui secouent la capitale russe depuis plusieurs mois, organisées en soutien aux candidats qui ne peuvent pas participer aux scrutins locaux au Parlement de Moscou. Pour la plupart non-autorisés, ces rassemblements ont donné lieu à près de 2 700 interpellations durant l'été.

Au total, plus de 5 000 élections se déroulent dans le pays durant toute la journée, les citoyens russes étant appelés à élire des gouverneurs régionaux ainsi que les parlementaires locaux de plusieurs régions, dont la Crimée, péninsule ukrainienne rattachée à la Russie après le référendum d'autodétermination de mars 2014.

A noter que pour ces scrutins locaux, le vote en ligne est pour la première fois implémenté dans trois circonscriptions moscovites, où les électeurs sont appelés à élire 45 députés au Parlement de la ville. Face à ce défi technologique, le comité d’observation des élections de Moscou a d'ailleurs récompensé le cryptographe français Pierrick Gaudry pour avoir découvert des vulnérabilités dans le système de vote électronique.

Cette campagne se caractérise par un niveau bas sans précédent de rejets d'inscription

A l'échelle du pays, la présidente de la Commission électorale russe, Ella Pamfilova, a pour sa part souligné l'intérêt de son institution à assurer un suivi complet des élections le jour du scrutin, affirmant que le système électoral russe était «prêt à tous les égards». En outre, Ella Pamfilova a vanté le processus de collecte des candidatures, affirmant que «plus de 91% des candidats [avaie]nt été enregistrés par la commission électorale». «Cette campagne se caractérise par un niveau bas sans précédent de rejets d'inscription. 6% des candidats se sont vu refuser leur inscription. Les autres 5% sont ceux qui n'ont pas soumis de documents, ont refusé de participer à la campagne pour des raisons personnelles ou ont abandonné pour d'autres raisons», a -t-elle expliqué le 4 septembre.

Ces élections se tiennent au lendemain d'un échange historique de 70 prisonniers entre la Russie et l'Ukraine, salué unanimement comme un premier pas vers une résolution du conflit qui oppose les deux pays depuis 2014.

Lire aussi : Poutine et Zelensky ont discuté de la résolution du conflit en Ukraine, selon le Kremlin

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»