Russie : un homme agresse au taser la présidente de la Commission centrale des élections

Russie : un homme agresse au taser la présidente de la Commission centrale des élections© Alexander NEMENOV Source: AFP
Ella Pamfilova, présidente de la Commission centrale des élections en Russie.

Attaquée à son domicile par un homme équipé d'un taser, Ella Pamfilova, la présidente de la Commission centrale des élections, n'a pas été blessée. Le 8 septembre se tiendront les élections régionales, sur fond de manifestations de l'opposition.

Un homme, visage masqué, s'est introduit par effraction dans la maison d'Ella Pamfilova, la présidente de la Commission centrale des élections en Russie, et l'a agressée au taser dans la matinée du 6 septembre. Selon des sources citée par l'agence Interfax, Ella Pamfilova aurait évité les décharges en se protégeant à l'aide d'une chaise.

«L'intrus masqué est passé par la fenêtre, est arrivé sur la terrasse de la maison et a frappé à plusieurs reprises le propriétaire [Ella Pamfilova], avant de s'enfuir», a fait savoir le ministère russe des Affaires internes dans un communiqué cité par Reuters.

Cette agression intervient à deux jours des élections régionales, sources de tensions dans le pays et particulièrement à Moscou, où l'opposition proteste contre le rejet d'une soixantaine de candidatures par la commission électorale. Alexandre Bastrykin, le directeur du comité d'investigation russe en charge de l'enquête, a précisé que les enquêteurs n'écartaient aucune piste concernant le mobile de l'agression, y compris la possibilité d'une attaque en relation avec le poste occupé par Ella Pamfilova.

Le 8 septembre, plus de 5 000 élections de différents niveaux auront lieu dans 85 régions de la Russie. «Le système électoral est prêt à tous les égards. Tout, le système de sécurité comme les bureaux de vote», avait fait savoir Ella Pamfilova le 4 septembre lors d'une réunion de la Commission électorale centrale, notant que les bulletins de vote avaient déjà été imprimés et que les listes électorales avaient été vérifiées.

L'opposition conteste de son côté le rejet d'une soixantaine de candidatures par la commission électorale, celle-ci considérant que ces annulations sont liées à des fraudes dans les procédures de recueil des signatures. Plusieurs manifestations ont été organisées ces derniers mois et le 10 août dernier, entre 20 000 (selon la police) et 50 000 personnes (d’après l’ONG Compteurs blancs) s’étaient retrouvées dans le centre-ville de Moscou pour protester. Les manifestants soupçonnent le maire de Moscou, Sergueï Sobianine, de vouloir faire taire l'opposition.

Lire aussi : Moscou convoque un diplomate américain après une «ingérence dans les affaires» de la Russie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»