Christian Saint-Etienne : Emmanuel Macron «est à côté de la plaque» sur l'Europe

Christian Saint-Etienne : Emmanuel Macron «est à côté de la plaque» sur l'Europe© JB Autissier / Panoramic Source: Reuters
Le discours européen d'Emmanuel Macron n'a pas plu à Christian Saint-Etienne (image d'illustration).

L'économiste Christian Saint-Etienne était l'invité de la Grande interview. Il a ciblé le discours européen d'Emmanuel Macron, jugeant que c'était «du pipeau». Il s'est également montré positif quant à la sortie du Royaume-uni de l'UE via le Brexit.

Lors de la Grande interview diffusée le 12 mars, l'économiste universitaire Christian Saint-Etienne et auteur de «Trump et Xi Jinping, les apprentis sorciers» (Ed. de l’Observatoire) a longuement évoqué la situation politique de l'Union européenne.

Selon lui, «l'Union européenne est construite sur un système fédéral», qu'il faudrait ramener «à trois fonctions uniquement : le marché unique, la question juridique, la question de la croissance durable avec une taxe carbone». «Mais sur la partie ultra-politique, il faut faire l'Europe des nations, c'est-à-dire qu'il faut le faire par l'intergouvernemental parce que je crois que la seule façon de survivre au plan mondial, c'est de garder les nations et les renforcer», poursuit-il. Il argumente par ailleurs que «la faiblesse de la France explique aujourd'hui, en partie, la faiblesse de l'Europe».

«Il faut remettre la France debout», insiste-t-il. Sans ambages, Christian Saint-Etienne décrit en outre le projet européen d'Emmanuel Macron comme étant «du pipeau». En effet, il estime qu'il y a «deux questions essentielles aujourd'hui» avec deux «transformations du monde depuis 20 ans» qui sont éludées par le chef de l'Etat.

Premièrement, l'économiste souligne «le choc des deux géants [la Chine et les Etats-Unis] qui se battent actuellement pour la domination mondiale [...] et qui va monter en puissance». «Emmanuel Macron ne parle absolument pas de ce choc qui va de plus en plus structurer le monde», analyse Christian Saint-Etienne qui poursuit : «La deuxième transformation, c'est la montée du numérique. Or Macron a pris la mesure de détaxer la taxe d'habitation, c'est 20 milliards perdus par an et, dans le même temps, [...] il a annoncé un milliard et demi sur l'intelligence artificielle sur le quinquennat.»

Il dénonce de fait : «C'est l'exact inverse qu'il fallait faire, il fallait mettre 20 milliards par an sur l'intelligence artificielle et la robotisation de l'économie, et un petit complément de mesures sur la taxe d'habitation.» Emmanuel Macron «est à côté de la plaque sur les deux sujets centraux qui structurent la planète», matraque-t-il.

L'opposition qu'Emmanuel Macron a montée entre nationalistes et progressistes est une imbécillité totale

De plus, Christian Saint-Etienne affirme que «l'opposition qu'Emmanuel Macron a monté entre nationalistes et progressistes est une imbécillité totale». Il ajoute ainsi que ce sont «les nations qui ont fait le progrès et ont apporté le progrès», prenant exemple sur les «révolutions industrielles» des trois puissances, la France, l'Angleterre et l'Allemagne.

Le Brexit : une chance pour l'Europe ?

Concernant le Brexit, Christian Saint-Etienne se dit satisfait que les Britanniques sortent de l'Europe, la «seule chance», selon lui, «de faire ce projet [...] d'un noyau dur intergouvernemental qui mènerait une politique stratégique». «Il ne faut pas laisser les Britanniques au large», nuance-t-il malgré tout, conseillant au président français de nouer un accord franco-britannique après le Brexit.

Très critique sur la structure actuelle de l'Union européenne, Christian Saint-Etienne remarque d'ailleurs qu'actuellement «il n'y a pas de puissance européenne». «Il faut faire totalement évoluer le modèle politique et institutionnel européen, sinon l'Europe va être totalement dominée», propose-t-il, préconisant de «renouer» avec la Russie.

Il juge que pour rivaliser avec la Chine et les Etats-Unis, le Vieux Continent, et notamment l’Union européenne, doit effectivement sceller un «grand accord géostratégique» avec la Russie. Afin de réaliser cet objectif, il recommande de lever les différends politiques entretenus actuellement avec la Russie. «[Il faut dire à la Russie] : "Ok, vous gardez le leadership militaire sur la Crimée et sur le plan économique et social, vous vous entendez avec l’Ukraine, vous sortez du Donbass". Et une fois que tout cela est fait, on fait un grand accord géostratégique avec les Russes. Parce que sinon c’est l’Europe de l’ouest et la Russie qui, face à ces énormes boules américaine et chinoise, vont se faire écraser», estime encore Christian Saint-Etienne.

Lire aussi : «Vision de cauchemar» : le clip de LREM pour les européennes accusé de jouer avec les peurs

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»